LE CHAT DE LA STREET T.V.

jeudi 10 février 2011

EGYPTE : Moubarak s'accroche à son poste mais délègue ses pouvoirs au vice-président (vidéo)


La déception est grande parmi les Egyptiens qui s'attendaient au départ du président Hosni Moubarak. Finalement, dans une allocution à la télévision d'Etat, jeudi 10 février à 22 heures, le président égyptien n'a pas annoncé sa démission et a affirmé vouloir "être enterré en Egypte". Il a cependant montré une certaine faiblesse en déléguant ses pouvoirs à son vice-président Omar Souleimane. "Je suis conscient du danger que représente cette croisée des chemins (...) et cela nous impose de faire passer d'abord les intérêts supérieurs de la nation", a déclaré Hosni Moubarak.
"J'ai décidé de déléguer mes pouvoirs au vice-président conformément à ce que dit la Constitution", a-t-il dit.


Il a déclaré vouloir "écouter les jeunes de son pays mais pas les injonctions de l'étranger".
Il a également indiqué qu'il demandait l'amendement de cinq articles de la Constitution et l'annulation d'un sixième.

Déception

Les choses s'étaient accéléré dans la journée. Les rumeurs sur une éventuelle démission du président égyptien Hosni Moubarak, semblait pourtant se préciser.

D'abord, le secrétaire du parti au pouvoir, Hossam Badrawi, avait évoqué une démission d'Hosni Moubarak sur la chaîne britannique BBC. "Je m'attends à ce que le président réponde aux revendications du peuple parce que ce qui lui importe à la fin c'est la stabilité du pays, le poste ne lui importe pas actuellement", avait-il dit.
Le chef de l'Etat avait rencontré vers 18 heures son vice-président Omar Souleimane. La télévision d'Etat avait diffusé des images de Moubarak et Souleimane en train de discuter, mais il n'apparaissait pas clairement à quel moment les images ont été tournées. Le chef de l'Etat avait ensuite rencontré le Premier ministre Ahmad Chafic, toujours selon la même source.
Interrogé sur l'annonce véhiculée par des médias d'un possible départ rapide, la CIA avait jugé "fort probable" que le président égyptien quitte le pouvoir dans la soirée, selon son directeur Leon Panetta lors d'une audition au Congrès. L'agence estimait même que Omar Souleimane saura probablement son successeur.

source : nouvelobs.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire