LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 7 février 2011

GHANNOUCHI FAIT DE LA LITOTE


Monsieur le Premier ministre, vous êtes un gros menteur. Vous parlez de martyr, d’économie, de gouverneurs: je veux biens vous croire en tant que ministre des Finances (et encore). On vous demande de partir, car vous étiez un larbin de Ben ali, vous êtes le larbin de la nouvelle equipe du RCD
Partez, partez, partez, je vous le dis car je préfère Ben Ali à vous. Il était dictateur, mais vous nêtes rien...
 ,
ARRETEZ LE CIRQUE

Parlez-nous du ministère de l'Intérierur, du meurtrier Mohamed Zid , du nistère de l'Intérieur assiégé. J'aurais aimlé vous écouter il y a 10 ans en tant que Premier ministre:mais vous ne le fûtes jamais Premier ministre, ni même ministre pourquoi le seriez vous aujourd'hui
Vous mentez, vous n'aviez peut être pas menti auparavant à cause de votre lâcheté.
Avez-vous chassé Hedi Baccouche de la Casbah? Avez vous chassé Habib Ammmar?
Pourquoi avez vous été le connard de Ben Ali pour nous expliquer les orientations économiques aujourd'hui?
Partez, c'est moi qui vous sauve:, et j'en suis même confus, partez Monsieur Ghannouchi, soyez un relais, un relais compétent, et pas un sinistre "Premier ministre.
Avez vous entendu ce qu'a dit votre maitre Mansour Moalla? On croyait vous connaitre des compétences économiques, on découvre un Premier ministre qui ne l'était pas, voire un relais de la Finance mondiale. Qu'allez-vous dire demain? Le 28  février, vous saurez ce qui nous divise...

 Allons Monsieur Ghannouchi, quel Parlement, quel cirque, vous êtes dissous: partez vite avec quelques honneurs, avant les coups de pied au derriere...
Monsieur Ghannouchi, si vous ne tirez pas les conclusions de ce que je vous dis, c'est a dire partir, je sortirai sur la presse internationale la liste de vos implications avec Ben Ali

Partez, Monsieur Ghannouchi, vous savez mieux que moi où vous êtes impliqué...
Partez et demandez pardon pour votre lâcheté. Quel Premier ministre pouvez-vous être aujourd'hui comme hier avec la même liberté de presse sous votre gouvernement, celle où vous servez et vous faites servir par Al Hadath, Les Annonces, L'Observateur. Vous n,'avez pas honte de vous accommoder de cette presse mensongère, hier avec votre silence et aujourd'hui doublement complice
  Vous êtes un faux cul, Monsieur le Premier rien, tirez vous. Partez tout simplement svp.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire