LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 7 février 2011

PALESTINE : Les SIONISTES veulent interdire les subvention aux ASSOS Pro Palestinienne !

NGO Monitor, une organisation israélienne suivant de près les activités des ONG impliquées dans le conflit israélo-palestinien, a saisi la Cour européenne de justice au Luxembourg contre la Commission européenne pour qu'elle fasse preuve de transparence et publie les documents sur l'ampleur et les voies de financement de ces ONG. Selon les chiffres de NGO Monitor, la Commission a versé quelque 180 millions de shekels depuis 2005 à ces organisations qui ne les utilisent que pour des activités anti-israéliennes.



Ben voyons... Pourquoi pas ! C'est même une excellente idée et j’attends avec intérêt la suite des événements. L’argent public doit être transparent et je souhaite vivement connaître moi aussi "l’ampleur et les voies de financement" de toutes les assoces du type Crif et LICRA qui reçoivent de l’argent public à longueur d’année. Et de tous les côtés : collectivités locales, nationales, ministères, etc...

La liste est longue et on aimerait savoir, puisqu’il s’agit de l'argent du contribuable européen, combien ces sionistes-là récupèrent !


En sachant que le Crif, pour prendre cet exemple éclairant, se démultiplie à son tour en 60 associations qui elles aussi, sont "aidées" au titre de leurs activités propres, toutes éminentes et de première nécessité pour la vie de la nation. Et ce n'est pas tout ! Certaines de ces assocations faisant partie du Crif, se décomposent, à leur tour, en associations qui, elles aussi, etc... Le principe très astucieux des boîtes gigognes.

La Commission européenne, qui a les moyens - les notres - aurait donc versé 180 millions de shekels en cinq ans à des assoces palestiniennes. Ce qui nous fait un peu plus de 34 millions d’euros. Soit une moyenne d’environ 6,8 millions d’euros par an.

Toutes assoces sionistes confondues, établies dans le beau pays des droits de l’homme, j’aimerais bien connaître le montant total de l’argent public qui leur a été généreusement offert par les "responsables" politiques français sur la même période. Voyons si ceux qui aiment tant donner des leçons de vertu aux autres ne verront aucun inconvénient à faire connaître ces chiffres ! Qui, encore une fois, devraient être parfaitement publics et connus de tous. Voyons également si la Cour de justice de Luxembourg aura l’imprudence d’ouvrir cette boîte de Pandore… 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire