LE CHAT DE LA STREET T.V.

mercredi 27 avril 2011

PALESTINE : Hamas et Fatah prêts a gouverner ensemble

C'est l'accord que l'on n'osait plus attendre. A la surprise générale, le Fatah de Mahmoud Abbas et le Hamas au pouvoir à Gaza, frères ennemis du mouvement palestinien, sont convenus mercredi au Caire de former un gouvernement transitoire en vue d'élections présidentielle et législatives d'ici un an. A Gaza et à Ramallah, ce rapprochement a été accueilli avec satisfaction par les jeunes Palestiniens.


A Jérusalem, Benjamin Netanyahu a aussitôt critiqué ce rapprochement. Le Premier ministre israélien a réaffirmé que l'Autorité palestinienne devait «choisir entre la paix avec Israël et la paix avec le Hamas». Mahmoud Abbas lui demandait, à lui, de «choisir entre la paix et la colonisation». A Washington, la Maison Blanche a affirmé que tout futur gouvernement palestinien devrait renoncer à la violence et reconnaître l'existence d'Israël. Le Hamas («Mouvement de résistance islamique»), qualifié d'organisation terroriste par les Etats-Unis, l'UE et Israël, refuse de reconnaître l'Etat hébreu.

L'accord de réconciliation scellé mercredi prochain au Caire

Selon l'agence officielle égyptienne Mena, les délégations palestiniennes sont parvenues à un «accord complet après des discussions sur tous les points, dont la formation d'un gouvernement de transition et le choix d'une date pour les élections». Toutes les factions palestiniennes doivent se retrouver auCaire mercredi prochain pour sceller un accord de réconciliation, avant d'entamer les consultations pour former un gouvernement.

«Ce gouvernement devra préparer des élections présidentielle et législatives d'ici un an», a précisé le chef de la délégation du Fatah, Azzam al-Ahmad. L'accord prévoit, notamment, la libération des «détenus politiques», a expliqué le chef de la délégation du Hamas, Mahmoud Zahar, sur la chaîne Al-Jazira. Selon lui, les élections présidentielle, les législatives et celles du Conseil national palestinien (CNP, Parlement de l'OLP) seraient convoquées simultanément d'ici un an. Il a été convenu de créer une commission judiciaire composée de 12 juges pour trancher les litiges liés au élections. Les délégations sont enfin convenues de réunifier les forces de sécurité des deux mouvements, une des principales pommes de discorde entre eux.

Le Fatah était à couteaux tirés avec le Hamas depuis que celui-ci l'avait délogé dede la bande de Gaza pour en prendre le contrôle, en juin 2007. L'annonce de l'accord intervient alors que les Palestiniens veulent porter leur revendication d'un Etat indépendant devant l'ONU en septembre. Mahmoud Abbas s'est rendu mercredi dernier en France pour demander avis et soutien aux dirigeants européens dans la perspective de la création cette année de cet Etat.

source : Leparisien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire