LE CHAT DE LA STREET T.V.

dimanche 7 août 2011

FRANCE : Rassemblement sous haute tension après l’arrestation musclée d'une femme qui porte le niqab (vidéo)


Nous somme le samedi 06 août 2011 quelques jours seulement après l'arrestation musclée d'une femme qui porte le niqab dans la rue. Un rassemblement a été organisée dans la ville ou a été effectué cet acte que nous qualifions de très grave pour la démocratie française, l'interdiction a une citoyenne de vivre selon ses principes religieux. Principes qui sont très clairement défendu par la déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen comme nous pouvons le lire sur le site officiel de l'assemblée nationale : " Nul ne doit être inquiété pour ses opinon, même religieuses, pourvu que  leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la lois "

Façe a la gare d'Aulnays sous bois en Seine Saint Denis nous avons pue constater qu'une quarantaine de personnes en majorité des hommes c'étaient rassemblés pour manifester leur soutien a cette femme injustement interpellé et ceux de façon violente par plus de 5 "gardien de la paix ". Après avoir brûlé le code pénal en signe de protestation un des présumés protagoniste de ce rassemblement a fait quelques discours a l'intention des forces de police sur place ainsi qu'a l'intention du commissaire qui n'a rien trouvé de mieux que de tenté de a nouveau contrôler cette femme malgré qu'il savait tout a fait qui elle était ayant été contrôlé quelques jours plutôt, on marche sur la tête ! Est-ce une provocation pour que ce rassemblement pacifique tourne en bagarre générale entre les quelques agents de la brigade anti criminalité, les c.r.s et les manifestants présent sur place ?  

Quoi qu'il en soie après avoir tenté, selon nous, d'envenimer la situation et voyant qu'il n'y arriverait pas le commissaire a tenté de dissuader les manifestants en les menaçant d'être interpellé et poursuivie pour rassemblement interdit sur la voix publique. Ce deuxième acte  n'ayant ue lui non plus aucun effet sur la foule si ce n'est une solidarité grandissante et un sang froid avéré  des participants qui n'ont pas cédés aux agitations et vociférations du commissaire ce dernier a quitté le lieu du rassemblement pour se poster un peut plus loin entouré de ses employés face a des hommes qui comme ils l'ont dit on discutés et expliqués aux passants les raisons de leurs manifestations non loin de la mairie d'Aulnays sous bois. 






S.T..V..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire