LE CHAT DE LA STREET T.V.

vendredi 26 août 2011

PALESTINE : Qui est Handala le symbole de la résistance a l'oppression israelo-sioniste !! (vidéo)


Naji Al Ali


Naji Al Ali, (1937 en Galilé – 29 août 1987) célèbre caricaturiste palestinien. En 1948, au début de la Nakba, avec sa famille, il devient réfugié du camp libanais Ein-El-Helweh.
A travers ses caricatures, il dénonce sans retenu l’occupation israélienne et porte un regard très critique sur les régimes arabes de cet époque. Il exprime aussi la lutte et la résistance du peuple palestinien. Représentants l’espoir pour certains, ses caricatures audacieuses sont aussi très dérangeantes pour d’autres… et lui vaudront une agression le 22 juillet 1987 (peu avant la première intifada) à Londres, d’une balle dans la tête alors qu’il se rendait au bureau du journal koweïtien Alqabas Aldawliya , son lieu de travail. Il succombera à ses blessures un mois plus tard.





Mais la mémoire de Naji Al Ali ne s’arrête pas là, en partie grâce à Handala, ce personnage qu’il créa devenu symbolique et représentatif de la situation des Palestiniens.
Handala est un enfant de 10 ans, (l’âge auquel son « papa » rejoint le camp de réfugiés) qui a cessé de grandir, représenté pieds nus et tournant le dos au monde. On ne voit pas son visage, il n’a plus de terre donc plus d’identité.
Le nom donné à son personnage, Handala, qui désigne un arbrisseau très amer et résistant, n’est sûrement pas le fruit du hasard…
On dit que l’on verra enfin son visage le jour où les Palestiniens retrouveront leurs terres…donc gardons l’espoir qu’un jour il se retournera…

Naji parle d’Handala :

« Handala est né à l’âge de 10 ans (...) Il ne recommencera à croître que lors de son retour sur sa terre natale. Il n’est pas un enfant bien portant, heureux, serein et couvé. Il va nu-pieds comme tous les enfants des camps de réfugiés. Ses cheveux sont ceux de l’hérisson qui utilise ses épines comme arme. Bien qu’il soit rude, il a l’odeur de l’ambre. Ses mains, toujours derrière son dos, sont le signe du rejet des solutions porteuses de l’idéologie impérialiste et sioniste. Au début, il était un enfant palestinien, mais sa conscience s’est développée pour devenir celle d’une nation puis de l’humanité dans sa totalité. Il a fait la promesse de ne jamais se trahir. Handala veut dire amertume… »






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire