LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 5 mars 2012

MODE : SEXUALISATION DES ENFANTS !! JUSQU’OÙ IRONT LES MARQUES (VIDÉOS)

Quelle petite fille n’a jamais rêvé de « faire comme maman » ? Mais ici, nous sommes loin d’un peu de rouge à lèvres mal appliqué, du gloss à la fraise ou du vernis à paillettes. Ces exemples de « sexualisation » d’enfants sont choquants et le débat fait rage entre les marques et les associations de parents.

Après les soutiens-gorge push up pour les filles de 8 à 10 ans apparus récemment sur le marché britannique, c’est au tour de la marque américaine Abercrombie Kids de se retrouver au coeur du scandale.

La marque avait commercialisé une série de maillots de bain « push up triangle » pour les petites filles de 8 à 14 ans et, suite aux nombreuses critiques, avait troqué la description « push up triangle » contre « striped triangle » (« triangle rayé »). Abercrombie Kids avait également dû retirer de la vente des string pour petites filles suite à l’indignation des consommateurs.
Les exemples ne manquent pas sur la toile. Mais si les marques profitent largement du marché des « tweens »- contraction entre « between » et « teens » qui signifie préadolescent – qui génère pas moins de 24 millions de dollars chaque année aux États-Unis, certains parents sont directement à l’origine de cette sexualisation plus que précoce.


On peut ainsi citer l’exemple de cette mère qui habille sa petite fille de deux ans avec le bustier pointu de Madonna à l’occasion d’un concours de beauté ou encore ce groupe de fillettes de 7 ans qui danse de manière très suggestive sur une reprise de Single Ladies (Put a ring on it) au festival World of Dance 2010. Bien qu’on ne peut nier le talent de ces petites filles, elles semblent bien jeunes pour réaliser ce genre de chorégraphie et porter ce genre de costumes. (voir vidéo en fin d'article)


Le magazine français VOGUE est allé encore plus loin en déguisant des petites filles en femmes fatales dans son numéro de décembre 2010. Diamants, fourrure, maquillages et talons hauts, ces images sont particulièrement malsaines.
couverture du magasine Vogue







source : minutebuzz.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire