LE CHAT DE LA STREET T.V.

samedi 3 mars 2012

USA : L'ADMINISTRATION OBAMA OU LE GOUVERNEMENT SIONISTE 2/3 LA CRISE EN AMÉRIQUE


Entre temps, le Secrétaire du Trésor Timothy Geithner, qui a été centralement impliqué d’avoir donné des trillions de dollars d’argent publique à ses associés banquiers sans aucunes ficelles attachées, demanda l’opinion d’une ‘firme légale’ privée internationale Sioniste Rothschild appelée Squire, Sanders & Dempsey pour voir si les Etats Américains pourraient, tel que suggéré par certains, légalement utiliser l’argent du renflouage ou TARP – La Troubled Asset Relief Program – pour supporter les lois légales de gens essayant de protéger leurs maisons d’être saisies par le système de renflouement banquier. 
La société privée contrôlée par les Rothschild Squire, Sanders & Dempsey a dit ‘non’ et donc Timothy Geithner a dit que l’argent ne pourrait pas être utilisée pour protéger le public qui a renfloué les banques afin d’éviter la saisie par ces mêmes banques.


 David Millstone, un partenaire très actif Sioniste Rothschild à Squire, Sanders & Dempsey et directeur régional du comité des affaires internationales de la Anti-Defamation League. Sa firme dit que l’argent public peut aller dans les banques Sionistes Rothschild, mais pas aux innocentes victimes des banques.
Et alors que tout cela s’est passé, ces gens là ont été à la tête d’institutions internationales financières majeures en ayant le pouvoir d’imposer des loi économiques mondiales:



Le Président de la Banque Mondiale est Robert Zoellick (Sioniste Rothschild), un initié important de l’administration Bush qui était un fervent avocat de l’invasion en Irak bien avant le 9/11. Zoellick prit le contrôle de la Banque Mondiale depuis le disgracié Paul Wolfowitz (Sioniste Rothschild), un autre orchestrateur de l’Invasion d’Irak en tant que Député du Secrétaire de la Défense.


Le Directeur du Fond Monétaire International (FMI) est Dominique Strauss-Kahn (Sioniste Rothschild), le politicien Français qui était le plus attendu à remplacer Nicolas Sarkozy (Sioniste Rothschild) aux prochaines élections.



La tête de la Banque Centrale Européenne (BCE) est Jean-Claude Trichet (Sioniste Rothschild), un autre Français qui prit le contrôle en 2003 suivant son acquittement à un jugement sur les ‘irrégularités financières’ au Crédit Lyonnais.
N’importe qui pense, ayant ces faits, que les Rothschild pourraient contrôler la finance internationale et pourrait avoir aussi, un tout tout petit peu, orchestré le crash de 2008 et ce qui a suivit??
Au coeur du ‘renflouage’ de l’Irlande (le renflouage des banques Irlandaises et des investisseurs élitistes, comme les Rothschild, par le peuple d’Irlande) se trouvait Jean-Claude Trichet à la Banque Centrale Européenne et Dominique Strauss-Kahn au FMI.
Et les banques qui ont causé le crash auquel les Sionistes Rothschild au pouvoir ‘répondent’ pour leurs bénéfices sont aussi invariablement contrôlées, directement ou ultimement, par les Sionistes Rothschild.
Cela inclut Goldman Sachs dirigée par Lloyd Blankfein (Sioniste Rothschild) et créée par les Sionistes Rothschild Marcus Goldman et Samuel Sachs qui proviennent, comme la plupart de ces gens, de familles qui se sont installées en Amérique depuis le pays duquel le nom Rothschild a son origine – l’Allemagne.
Même plus spécifiquement, la région Allemande de Bavière revient sans cesse – le lieu des tristement célèbres Illuminés de Bavière d’Adam Weishaupt (qui de nos jours j’aurais une tendance à appeler Sioniste Rothschild). Le Pape et Henry Kissinger sont juste deux exemples d’individus ‘nés en Bavière’.
Goldman Sachs était fondamentalement responsable pour le crash de 2008, mais à la période où son ancien Directeur et Officier Chef Exécutif, Henry Paulson, a été instauré en tant que Secrétaire du Trésor US pour commencer la loi du renflouage de la banque, avec d’énorme bénéfice pour Goldman Saches, quelques semaines avant la fin de l’administration Bush.
Goldman Sachs a aussi été un instrument dans l’effondrement de l’économie de la Grèce qui a démarré l’euro panic’ qui plus tard a englouti l’Irlande.



Ils ont ce symbole accroché sur eux parce que le réseau de sociétés secrètes Sionistes Rothschild ont leurs agents dans les gouvernements, les banques, y comprit les institutions internationales comme le FMI, et contrôlent le rapport de leurs activités par leur possession des médias alignés.
En tant que résultat, si cela se passe politiquement et économiquement, c’est parce que les Rothschild le veulent de cette manière – que ça soit bancaire, à la bourse, les marchés des denrées, l’évaluation des monnaies, le prix de l’or, etc.
En tant que résultat, si cela se passe politiquement et économiquement, c’est parce que les Rothschild le veulent de cette manière – que ça soit bancaire, à la bourse, les marchés des denrées, l’évaluation des monnaies, le prix de l’or, etc.
Le monde de la finance est dirigé par le ‘secret de l’investisseur’ et qui contrôle cela? Ceux qui ont le pouvoir de contrôler les médias, gouvernements et les déclarations financières des banques centrales et ont les ressources financières de déplacer des trillions dans les marchés financiers chaque jour. En d’autres mots, les Rothschild et leurs valets.
Le Sionisme Rothschild est une société secrète élitiste à son noyau pourri et les gens que je nomme ici et plein d’autres ne sont pas des agents du peuple Juif en tant que tout, mais des agents de la société secrète qui a manipulée sans relâche la population Juive pendant des siècles pour faire avancer ses propres buts.
 Il est impossible de devenir Président des Etats-Unis sans le soutien de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), un lobby massivement groupé de Sioniste Rothschild dirigé par un ami et donateur d’Obama, Lee Rosenberg.
Il est aussi très difficile de tenir un poste de haut niveau de toute sorte si l’AIPAC ne l’approuve pas et cela devient une vraie lutte de devenir membre du Congrès ou du Sénat si l’AIPAC est contre vous.
En tant qu’ancien correspondant indépendant d’Actualités Télévisuelles à la BBC, Alan Hart, a écrit dans Zionism: The Real Enemy of the Jews: ‘Le peuple Juif n’est rien d’autre que deux pour cent de la population Américaine, mais représente 50 pour cent des contributions des campagnes politiques.’
Et ce 50 pour cent est incroyablement composée de quelques Sionistes Rothschild et n’est pas la moitié la plus représentative de la population Juive.



Alors que j’écris, les journaux Sionistes Rotshchild New York Times et le Washington Post ont pressé les gens à rejeter la gauche et la droite et à apporter leur soutien aux politiciens ‘centristes’ – les présumés ‘centristes’ et ‘modérés’ sont souvent les plus extrêmes de tous et ont besoin de leur image du ‘centre’ pour le cacher. Barack Obama a fait la déclaration d’être un ‘centriste’ tout comme Tony Blair.
Le journaliste Thomas L. Friedman (Sioniste Rothschild) du New York Times approuva deux tentatives qu’il dit être sur le chemin pour créer un nouveau ‘parti du centre’ aux États-Unis et le Washington Post rapporta qu’un nouveau groupement, connu en tant que ‘No Labels’, a été formé pour occuper le ‘terrain du centre’ de la politique Américaine (ils ont fait la même chose en Grande-Bretagne avec la création des Démocrates Libéraux qui sont maintenant dans une coalition extrémiste avec le Parti Conservateur de la droite).
Il se trouve qu’un donateur majeur de ‘No Labels’ est un Sioniste Rothschild milliardaire. James Tisch, le directeur fondateur du Jewish Leadership Forum, membre du comité exécutif duAmerican Jewish Joint Distribution Committee et un président du Jewish Communal Fund.
Il est aussi le directeur de la Banque de la Réserve Fédérale de New York, ayant à sa tête jusqu’en 2008 le Secrétaire du Trésor d’Obama, Timothy Geithner (Sioniste Rothschild). Oui, comme vous devez être très ‘modéré’ et ‘centriste’, Mr. Tisch.



La famille Tisch, une des plus riche en Amérique, a prie le contrôle de l’empire CBS en 1986 avec l’intention, ils disent, de faire la promotion des intérêts d’Israël. Les deux fondateurs de No Labels, révèle le Washington Post, étaient David Frum (Sioniste Rothschild), la personne qui a écrit les discours sur ‘l’Axe du Mal’ pour Georgie Bush, et William Galston, un ancien conseiller de Bill Clinton, qui est proche de la famille Sioniste Rothschild Zilkha, fondateurs de Mothercare. Galston se tient à la chaise d’Ezra Zilkha des études gouvernementales au ‘think tank’ Sioniste Rothschild, la Brookings Institution.
No Labels reçoit aussi le soutien d’un de ses ‘chefs citoyens’, Kenneth R. Weinstein, PDG du ‘think tank’ Sioniste Rothschild, l’Hudson Institute, fondé par Herman Kahn (Sioniste Rothschild), une des inspirations pour le caractère de Stanley Kubrick, le Docteur Folamour. L’Hudson Institute et le Brookings Institution sont des mèches principales du réseau Rothschild de ‘think tank’ mondialement.
L’objectif de No Labels est de viser n’importe qui de ‘partisan’ de leurs visions politiques (défi le ‘consensus’ manipulé) et ainsi les forcer au ‘terrain du centre’ – ceux qui soutiennent l’agenda Rothschild. Vous pouvez le voir par vous-même http://www.nolabels.org/.
No Labels est juste une autre organisation extrémiste Sioniste Rothschild se faisant passer pour le centre ‘sensible’ modéré – la technique du loup s’habillant d’une peau de mouton que les Rothschild emploient à outrance.
En Grande-Bretagne et dans plein d’autres pays de part le monde nous avons le même chien à queue frétillante. La version Britannique du American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) est le réseau des Amis d’Israël (Friends of Israel) dans n’importe quel parti politique majeur.
Une investigation a découvert que 80 pourcent des Membres du Parlement qui dirigent actuellement le Parti Conservateur sont membres de Friends of Israel – qui a le but déclaré de soutenir n’importe quoi qui est bon pour Israël (c'est les Rothschild qui possèdent Israël).





Le Premier Ministre Britannique, David Cameron, est un Sioniste Rothschild tout comme le chef de l’opposition du Labeur, Ed Miliband, qui a reçu le job après une campagne dans laquelle son frère, David Miliband (Sioniste Rothschild), était l’autre candidat majeur. Tout cela dans un pays où la population Juive (avec une grande majorité qui n’est pas Sioniste Rothschild) tourne autours de 280,000 dans une population nationale de 62 millions.
La clef de la force manipulatrice dans les gouvernements Britanniques précédents de Tony Blair et de Gordon Brown était Peter Mandelson (Sioniste Rothschild), qui étala ses proches connexions avec les Rothschild avec des vacances à leur demeure sur l’île Grecque de Corfou.
Le caniche Mandelson, sur la droite, avec son propriétaire, Jacob Rothschild. 



Les Rothschild contrôlèrent Blair tout comme ils contrôlèrent Bill Clinton et George W. Bush et c’est la connexion qui amena Blair à faire la guerre pour soutenir les deux présidents qui étaient pressés par Israël (les Rothschild).
C’était le réseau Rothschild qui orchestra les invasions de l’Irak et de l’Afghanistan, la Guerre contre la Terreur et sa justification, le 11 Septembre.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire