LE CHAT DE LA STREET T.V.

dimanche 29 avril 2012

FRANCE: KHADAFI A FINANCÉ LA CAMPAGNE DE SARKOZY EN 2007 ?

Selon le média français d’investigation Médiapart, une note de décembre 2006 publiée sur leur site prouverait que Mouammar Kadhafi avait décidé de débloquer 50 millions d’euros pour financer la campagne électorale 2007 de Nicolas Sarkozy. A une semaine du second tour de la présidentielle française de 2012 qui verra s’affronter François Hollande et Nicolas Sarkozy, ce document place l’actuel président français dans une situation difficile.


Selon Mediapart, site d’investigation français lancé par Edwy Plenel, ancien Directeur de la rédaction du journal Le Monde, le régime de Mouammar Kadhafi aurait bien financé, ou voulu financer, la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy de 2007, remportée par l’actuel président français face à Ségolène Royal. Mediapart publie un document officiel libyen signé par Moussa Koussa, ancien chef des services de renseignements extérieurs et ministre des Affaires étrangères libyens qui accrédite cette thèse.

Cette note rédigée le 10 décembre 2006 explique que la Libye a décidé de débloquer 50 millions d’euros pour aider Nicolas Sarkozy à financer sa campagne présidentielle de 2007 : « En référence aux instructions émises par le bureau de liaison du comité populaire général concernant l’approbation d’appuyer la campagne électorale du candidat aux élections présidentielles, Monsieur Nicolas Sarkozy, pour un montant d’une valeur de cinquante millions d’euros ». Médiapart explique que Moussa Koussa donne l’autorisation au directeur de cabinet de Kadhafi, Bachir Saleh, d’entreprendre les versements secrets à partir de la Libyan African Portfolio après des réunions préparatoires avec Brice Hortefeux, ami proche de Nicolas Sarkozy, et l’intermédiaire Ziad Takieddine. Ce dernier, actuellement mis en examen en France pour des détournements de commissions dans l’affaire dite de Karachi, qui pourrait impliquer le Premier ministre de l’époque, Edouard Balladur et celui qui était alors son ministre du Budget, Nicolas Sarkozy, a déclaré à Mediapart qu’il pensait « que ce document est crédible, vu la date et les personnes qui apparaissent dans ce document, outre lui-même. » et que « Ce document prouve qu’on est en présence d’une affaire d’Etat ».

Déjà, le 16 mars 2011, Seïf Al-Islam, l’un des fils de Mouammar Kadhafi, avait déclaré sur Euronews que la Libye avait financé la campagne électorale de 2007 du Président français Nicolas Sarkozy. « C’est nous qui avons financé sa campagne. Nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler », avait-il alors menacé. « La première chose que nous demandons à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen… Rendez-nous notre argent. Nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents, et les opérations de transfert. Nous révèlerons tout prochainement ». La présidence française avait immédiatement démenti ces allégations.



Le 12 mars dernier, Mediapart avait mis en avant une note qui venait d’être versée au dossier d’instruction de l’enquête concernant l’attentat qui a tué onze Français à Karachi, au Pakistan, en 2002. Cette note contenait les confessions de Didier Grosskopf, ancien médecin personnel de Ziad Takieddine, qui se serait rendu à plusieurs reprises en Libye pour soigner des membres de la famille Kadhafi. Le document faisait déjà mention d’un versement de 50 millions d’euros. Ziad Takieddine, interviewé par France 24, avait alors réfuté ces accusations.

source: afrik.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire