LE CHAT DE LA STREET T.V.

samedi 26 mai 2012

ITALIE: DE NOUVEAU CAS DE PÉDOPHILIES AU VATICAN ?!

Le Vatican a ouvert une enquête sur sept prêtres, membres des Légionnaires du Christ, pour des abus sexuels présumés sur des mineurs, a-t-on appris auprès de cette congrégation très conservatrice, déjà éclaboussée par des scandales dans le passé.


Le père Marcial Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, avait été accusé d'avoir abusé sexuellement de séminaristes et d'être le père de trois enfants, des faits qui avaient été prouvés. Il est décédé en 2008 et, en mai 2010, le Vatican avait dénoncé au terme d'une enquête "les comportements gravissimes et objectivement immoraux du père Maciel, confirmés par des témoignages irréfutables".

Marcial Maciel
La congrégation avait affirmé qu'il s'agissait d'actes isolés, perpétrés par son seul fondateur. Mais l'enquête ouverte par le Vatican semble indiquer que le culte du secret mis en place par le père Maciel a permis à d'autres prêtres d'abuser d'enfants.

Dans un communiqué transmis vendredi à la presse, les Légionnaires du Christ confirment avoir transmis sept cas à la Congrégation pour la doctrine de la foi. Six d'entre eux concernent des faits datant d'il y a plusieurs décennies, le septième relevant de faits plus récents, selon la Légion. Une enquête préliminaire a permis de blanchir deux autres prêtres, soupçonnés d'avoir eu des relations inappropriées avec des femmes.

Fondée en 1941 par le père Maciel dans son Mexique natal, la congrégation, qui compte environ 900 prêtres dans le monde, avait bâti un culte de la personnalité autour de cet homme, à présent discrédité: son portrait était accroché dans tous les bâtiments de la Légion, ses écrits et son hagiographie étaient étudiés, son anniversaire était célébré comme une fête religieuse.

Dans les années 1990, des victimes d'abus sexuels avaient tenté d'obtenir un procès canonique contre le père Maciel, mais ses alliés à Rome avaient fait capoter la procédure. Ce n'est qu'en 2006, un an après l'élection de Benoît XVI, que le Saint-Siège avait ordonné au religieux mexicain "une vie chaste de pénitence et de prière". Le père Maciel est mort en 2008, à l'âge de 87 ans.

source: lematin.ch


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire