LE CHAT DE LA STREET T.V.

dimanche 25 novembre 2012

L'IMAGE DU JOUR : JOURNEE DU LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES


La journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes est célébrée le 25 novembre et soutenu par l'Organisation des Nations Unies. La date du 25 novembre est récente. Cette célébration d'après l'OMS1 a pour source un événement particulier, l'assassinat le 25 novembre 1960 des sœurs Mirabal en République dominicaine. L'assassinat le 25 novembre de 1960 des trois sœurs M irabal, militants politiques dominicaine fut la principale raison qui a conduit à la République dominicaine à proposer cette journée de lutte contre la violence faite aux femmes. En 1993 l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Déclaration sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes, qui a défini le terme «violence faite aux femmes» tout acte de violence fondée sur le sexe qui entraîne possible ou réelle des dommages physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris les menaces, la coercition ou l'interdiction arbitraire de liberté, que ce soit dans ou privés voie publique. Dans l'Assemblée a reconnu que fallait "une déclaration claire des fonctions à appliquer pour assurer l'élimination de toutes les violences contre les femmes sous toutes ses formes, et un engagement des États et la communauté internationale pour éliminer violence contre les femmes.[2] Le 17 décembre de 1999, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies a proclamé le 25 novembre Journée internationale pour l'élimination de la violence contre les femmes. L'ONU a invité les gouvernements, les organisations internationales et les ONG à organiser des activités pour sensibiliser le public au problème de cette journée comme une célébration internationale. Le Fonds de développement des Nations unies pour la femme(UNIFEM) a également fait observer régulièrement le jour. En octobre 2006 a été présenté une étude sur toutes les formes de violence contre les femmes, comprenant des recommandations concrètes à l’intention des États, concernant notamment des recours efficaces et des mesures de prévention et de réadaptation. L'objectif pour de nombreux députés européens, notamment Mariya Nedelcheva, rapporteur sur l'égalité hommes-femmes en Europe, est de mettre en place une Année européenne sur les violences faites aux femmes, dans les 4 ans à venir.

source : Wikipédia.org



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire