LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 12 novembre 2012

PALESTINE : ISRAEL CONTINUE L'ESCALADE EN BOMBARDENT GAZA


Depuis samedi, une pluie d’obus s’abat sur la bande de Gaza. Le bilan humain s’alourdit, sans oublier les dégâts sur les installations de biens publics. La crainte d’une nouvelle offensive israélienne règne. Le premier Ministre israélien a été ferme sur ce point, Israël est prêt à l’escalade. Le plus lourd bilan depuis l’offensive « plomb durci » C’est une nouvelle flambée de violence que les gazaouis doivent encore subir depuis samedi 10 novembre. Suite au lancement d’une roquette sur une jeep militaire israélienne circulant à l’est de Gaza, l’armée israélienne a décidé, en représailles, de lancer des tirs d’artillerie sur l’enclave palestinienne. Selon les enquêtes menées par le Centre Palestinien des Droits de l’Homme, les véhicules militaires israéliens postés à la frontière entre la bande de Gaza et Israël ont tiré un obus sur des enfants qui jouaient dans un terrain de football à Al-Mentar, dans le quartier d’Al-Shojaya. Deux enfants sont morts sur le coup : Mohammed Ussama Hassan Harara (16 ans) et Ahmed Mustafa Khaled Harara (17 ans). Suite à cette attaque, des palestiniens du quartier se sont rendus dans la maison de la famille Harara, endeuillée après la perte de leurs deux garçons. Certains se sont rendus sur la place où les enfants sont morts. Les Forces israéliennes leur tirent alors dessus. Deux palestiniens y perdent la vie, et 38 civils, dont 8 enfants ont été blessés. Les attaques israéliennes se sont poursuivies avec des bombardements aériens. A ce jour, selon les organisations humanitaires sur place, il y aurait six civils palestiniens, dont trois mineurs qui ont été tués, et plus de 50 ont été blessés, dont 6 femmes et 12 enfants. C’est l’un des plus lourds bilans meurtriers depuis l’offensive plomb durci en 2009, selon le Centre Palestinien des Droits de l’Homme. Outre ces palestiniens tués, les avions ont bombardé des biens publics tel que le réservoir d’eau de la municipalité de Khuza’a, touchant en même temps des civils qui se trouvaient dans les rues ou chez eux. Un obus a également été tiré sur le siège de la société de distribution d’électricité dans le quartier Al-Sha’af, à l’est de Gaza. Israël « prêt à l’escalade » Selon Yahya Rabah, Commissaire général adjoint du Fatah dans la bande de Gaza, «Israël veut perturber l’agenda palestinien à l’approche du vote de l’Assemblée générale des Nations Unies » pour la demande en tant qu’Etat non membre de l’ONU. « Je m’attends à une escalade de la violence de la part d’Israël dans les jours à venir » avait-il ajouté. Les craintes de ce dirigeant politique sont malheureusement justifiées. Dimanche 11 novembre , le premier Ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lors du Conseil des Ministres hebdomadaires « Nous sommes prêts à l’escalade » . « Le temps est venu de frapper » titrait alors dimanche un journal pro-gouvernemental d’Israël (Israel Hayom). Les prochaines élections législatives israéliennes auront lieu le 22 janvier 2013, et Benjamin Netanyahu est en tête dans les sondages. L’Etat sioniste n’a pas hésité à saisir la moindre occasion d’attaquer une nouvelle fois la bande de Gaza. En décembre 2008, peu avant les élections législatives israéliennes, un cessez-le-feu rompu avec le Hamas avait été un prétexte pour déclencher l’offensive plomb durci, d’une violence inouïe provocant la mort de 1 400 palestiniens, dont 50% des victimes étaient des femmes et des enfants. Que Dieu leur ouvre les Portes de Son vaste Paradis.

source :  ajib.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire