LE CHAT DE LA STREET T.V.

dimanche 30 décembre 2012

CHINE : Foxconn admet avoir employé des jeunes de 14 ans

Foxconn a confirmé aujourd’hui avoir employé plusieurs jeunes de moins de 16 ans dans ses usines. Les jeunes en question étaient des étudiants de seulement 14 ans. Violant la loi chinoise du travail et son propre règlement interne, l’entreprise chinoise a présenté ses excuses et assuré que les personnes responsables de l’embauche de ses jeunes seront renvoyées après l’enquête.
Cela faisait plusieurs mois déjà que les médias accusaient Foxconn d’avoir violé la loi du travail en Chine en employant des jeunes de moins de 16 ans et en introduisant des stages et volontariats dans ses usines. Pour se disculper, l’entreprise a choisi de mener une enquête en interne, enquête qui a permis de confirmer les soupçons qui pesaient sur la firme.
L’entreprise a confirmé aujourd’hui avoir employé plusieurs jeunes de 14 ans dans son usine de Yantai. Les faits se seraient déroulés sans que la direction de Foxconn ne soit au courant et seraient en désaccord avec le règlement interne de l’entreprise. Foxconn a déclaré que les responsables de l’embauche de ces mineurs seront licenciés aussitôt qu’ils auront été identifiés.
« Notre enquête a montré que les internes en question avaient entre 14 et 16 ans et ont travaillé sur le campus durant une période de trois semaines. Nous n’avons pas trouvé de preuve de situation identique dans d’autres usines chinoises et n’hésiteront pas à prendre des mesures si jamais le cas se reproduit » a déclaré l’entreprise dans un communiqué de presse.
Pour l’heure, Foxconn n’a pas précisé si les jeunes en question travaillaient sur des produits d’Apple ou d’une autre marque. Néanmoins, la production en masse de produits pour Cupertino laisse clairement entendre que cela pourrait être le cas…

source :  belgium-iphone.lesoir.be


vendredi 28 décembre 2012

MONDE : Les enfants africains victimes du trafic international des industries du chocolat (vidéo)




 Mali, Cote d'Ivoire, Niger, Burkinafaso  .... une tres grande partie du chocolat consommé en Europe et en particulier en France est le fruit de travail d'enfants. Un reportage a voir !!



lundi 24 décembre 2012

FRANCE : LE BOXEUR BRAHIM ASLOUM DEVIENT ACTEUR EN ISRAËL

L’ex-champion du monde de boxe effectue ses débuts d’acteur dans le rôle-titre du film «Victor Young Perez». Voici en exclusivité la première photo du tournage qui vient de débuter en Israël. Et ses premières impressions.

 
Le quartier de Jaffa à Tel-Aviv connaît une effervescence inhabituelle. Depuis dimanche, le réalisateur Jacques Ouaniche dirige le tournage du film consacré au destin tragique de Victor Young Perez, dans le quartier arabe de la ville israélienne. Plus jeune champion du monde de boxe en 1931, à 20 ans, ce juif tunisien entretient une relation amoureuse avec l’actrice Mireille Balin, la Catherine Deneuve de l’époque.
Sa légende devient un mythe avec sa déportation à Auschwitz, puis son exécution au cours des « marches de la mort », qui suivent l’évacuation partielle du camp d’extermination, le 22 janvier 1945 à Gliwice, en Pologne.

Brahim Asloum interprète le rôle de Victor Young Perez, plus jeune champion du monde de boxe en 1931 puis déporté à Auschwitz.


Le réalisateur est épaté

Brahim Asloum, 33 ans, entame sa carrière d’acteur dans ce formidable rôle-titre. « J’éprouve un plaisir incroyable, je me trouve comme dans un rêve », avoue-t-il. « Après le premier plan, Brahim vient à côté de moi pour observer le résultat dans le moniteur de contrôle, raconte la productrice Nelly Kafsky. Il me demande comment je le trouve. Lorsque je lui dis : Formidable, il me saute au cou pour m’embrasser en me serrant fort. Brahim est un amour. »
De 7h30 à 20h30, l’ancienne icône de la boxe découvre un nouveau métier. L’attente entre chaque prise, la répétition des scènes pour atteindre une forme de perfection, la précision du maquillage, de l’éclairage. Emerveillé, il observe, goûte sans retenue les premiers jours de sa nouvelle vie. « Il m’épate, témoigne le réalisateur. Brahim offre beaucoup de générosité dans son jeu, je le trouve très à l’aise. Personne ne pourra jamais croire qu’il s’agit de son premier rôle. »
« Il règne une ambiance formidable entre nous, raconte l’intéressé. Nous nous comprenons en un clin d’œil. Pouvoir tourner avec des acteurs aussi référencés représente un vrai bonheur. » Patrick Bouchitey campe le rôle de son promoteur de boxe, et l’acteur anglais Bruce Payne celui du commandant du camp d’Auschwitz.

source : leparisien.fr

samedi 22 décembre 2012

MONDE : PREMIER SUICIDE EN RUSSIE APRÈS LA FAUSSE FIN DU MONDE



A l'heure de midi, les prévisions du calendrier des mayas auraient dû se produire. A défaut de catastrophes en pagaille, les esprits les plus superstitieux sont terrifiés par les croyances de l'apocalypse. Un premier suicide a déjà été recensé en Russie. En espérant que d'autres ne suivent pas. A Sergiev Posad, près de Moscou, une personne âgée s'est donnée la mort en sautant du 13ème étage de son appartement. Pour les autorités, cette personne de 73 ans aurait été influencée par la télévision regorgeant, ces dernières semaines, d'émissions et de promesses apocalyptiques. Les croyances d'une fin du monde lui seraient montées à la tête.
>> Pour en savoir plus sur la fin du monde, cliquez ici pour découvrir pourquoi des écoles ont du fermer.
Pendant qu'en France, tous les plus superstitieux se retrouvent à Bugarach avec Gérard Depardieu pour la fin du monde, à melty.fr, on espère que ce suicide ne va pas en inspirer d'autres. Une tentative a d'ailleurs été commise sur les voies de la gare de Givors-ville hier par un homme âgé de 70 ans souffrant de problèmes psychologiques. Mais ouf, cette tentative a été un échec. Rassurons-nous, l'heure de la fin du monde promise est passée et les zombies et autres chevaliers de l'apocalypse ne se sont toujours pas pointés. Alors buvez un coup pour fêter ça. N'est-ce pas ?

Source : melty.fr

vendredi 21 décembre 2012

FRANCE : SCANDALEUX !! EDF OFFRE DES IPAD A CEUX QUI COUPENT LE PLUS DE COMPTEURS !!!

 La division ERDF du Loiret vient de lancer un nouveau défi à ses agents. Un défi qui n’a rien d’humain ! Bien au contraire.

Ainsi, dans un document interne, les employés sont invités à multiplier les coupures de courant chez les abonnés qui cumulent de nombreux impayés, rapporte La Dépêche.

Oui vous avez bien lu !

Et pour inciter les employés d’ERDF à être inhumains, la direction va les récompenser.

Comment ?

Ceux qui auront atteint 80% de l’objectif fixé se verront offrir un iPad ; pour 75% ce sera un lot d’une valeur de 80€, pour 70€, un lot de 65€…

Cette initiative honteuse a été dévoilée par les syndicats.

"De telles pratiques sont scandaleuses, à l’heure où le gouvernement se positionne sur les coupures hivernales"  s’emporte Jean-Jacques Pannetier, secrétaire général de la CGT Energies du Loiret.

Le syndicaliste ajoutant :

"Pour les agents, c’est une souffrance humaine d’être appelé à agir comme cela. Surtout quand on rentre en période de froid, où c’est compliqué pour beaucoup de familles".

Pour la direction régionale d’ERDF, qui semble ne pas être au courant de cette initiative, il s’agit d’un "dérapage local".

De son côté, la direction nationale "condamne fermement cette pratique scandaleuse contraire au principe du service public". Une enquête interne va être lancée.

source : nouvelobs.com

jeudi 20 décembre 2012

MONDE : LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN STÉRILISE LES NOIRS !!!

"La révélation qu’Israël stérilise les femmes éthiopiennes ne fait que s’ajouter à une page déjà honteuse de maltraitance faite aux femmes et aux communautés pauvres", écrit le quotidien israélien Haaretz dans son édition du 12 décembre 2012, qui évoque la situation de femmes reconnues comme juives par Israël et littéralement "importées" d’Ethiopie.


Ci-dessous la traduction de l’article publié par Efrat Yardai dans Haaretz, à l’intention des ONG concernées, de nos dirigeants politiques et de tous ceux qui luttent contre la "délégitimation" de l’Etat d’Israël... qui n’a de toute évidence pas besoin de nous pour ça !

"On a peine à le croire, mais en Israël, en 2012, des femmes éthiopiennes sont soumises de force au Depo-Provera, un contraceptif par piqûre. Cette injection n’est pas un moyen contraceptif couramment prescrit. Il est considéré comme un recours de dernière intention et il est habituellement réservé aux femmes placées en institution ou souffrant de handicap.
Et pourtant, selon une enquête récemment diffusée par le programme documentaire « Vacuum documentary » hébergé par Gal Gabay, et montrée sur la Télévision éducative israélienne, ce traitement est aussi imposé à un grand nombre d’immigrantes éthiopiennes.
Ce n’est ni le premier ni le seul cas où l’Etat s’est immiscé dans la vie de gens qui n’ont que des moyens limités de résistance. En d’autres occasions, le système qui a produit cette politique est tellement sophistiqué qu’il est difficile de trouver le responsable, le signataire ou le rédacteur de cet ordre.
Mais l’enquête télévisée conduite par la chercheuse Sava Reuven, a découvert que plus de quarante femmes éthiopiennes ont reçu cette injection.
Le Depo-Provera a une histoire infâme. Selon un rapport de l’organisation sha L’Isha, l’injection était pratiquée sur des femmes entre 1967 et 1978, au titre d’une expérience dans l’état de Georgie aux Etats-Unis sur 13.000 femmes pauvres, dont la moitié était des femmes noires. La plupart d’entre elles n’avaient pas conscience que cette injection faisait partie d’une expérience faite sur leur corps. Certaines sont tombées malades et quelques unes sont mêmes mortes au cours de l’expérience.
Il y a bien des exemples dans le monde d’efforts faits pour réduire les taux de naissances des populations pauvres, sans ressources ni capacité de résistance. Dans les années 1960, les Etats-Unis s’inquiétaient de l’augmentation de la population de Porto Rico. En 1965, on s’aperçut que 34% des mères portoricaines âgées de 20 à 49 ans, étaient stérilisées.


Les injections infligées aux femmes éthiopiennes font partie de l’attitude globale des israéliens à l’égard de ce groupe d’immigrants. Entre 1980 et 1990, des milliers de juifs éthiopiens ont passé des mois ou des années dans des camps de transit en Ethiopie et au Soudan. Des centaines d’entre eux sont morts sur la route d’Israël simplement parce qu’un pays qui est supposé être un abri sûr pour les juifs a décidé que ce n’était pas le moment, qu’ils ne pouvaient pas tous être absorbés, ou bien qu’ils n’étaient pas assez juifs – qui a jamais entendu parler de Juifs noirs ?
Dans les camps de transit, aujourd’hui, de futurs immigrants entrent dans un épouvantable embrouillamini bureaucratique, qui les plonge dans l’angoisse, et les amènent à se demander s’ils ont eu raison de venir en Israël. Comme dans le passé, ceux qui arrivent ici attendent longtemps avant d’être délivrés de la main de fer des institutions d’Etat. Ils continuent à être « traités » dans des centres d’intégration où on envoie les enfants dans des pensions religieuses et où on les inclut dans des structures d’éducation spéciale, tandis que leurs parents restent dans des ghettos et que les femmes continuent à recevoir des injections. On nous dit qu’on n’a pas le choix. Cette politique répressive, raciste et paternaliste se poursuit sans encombre – politique supposée respecter au mieux l’intérêt des immigrants, qui ne savent pas ce qui est le mieux pour eux.
Cette politique de contrôle absolu de leur vie, qui commence quand ils sont encore en Ethiopie, est exceptionnelle pour les immigrants de ce pays et ne leur permet pas de s’adapter à Israël. Au soi-disant motif qu’ils ont besoin d’être préparés à un pays moderne, ils subissent des lavages de cerveau et sont formés pour rester dépendants des organismes d’intégration.
L’American Jewish Joint Distribution Committee a déclaré que les revendications émises par ces femmes au cours de l’enquête n’étaient que des absurdités. Ce qui m’a rappelé d’autres femmes qui disaient des absurdités, telles les mères d’enfants yéménites kidnappées ou les Marocaines qui avaient subi un « traitement » contre la teigne. Jusqu’à aujourd’hui, leurs mots sont rejetés puisque ce sont des « absurdités ». Si on avait essayé de me stériliser ou de m’enlever mes enfants, je crois que je dirai aussi des absurdités. " 

source : mcpalestine.canalblog.com

source : europalestine.com

L'IMAGE DU JOUR : CARREFOUR PROPOSE DU VIN "HALLAL"


Du vin hallal ? Comme si on proposait aux musulmans du porc hallal. Carrefour s'inscrit dans un grand manège qui cherche a dénaturer l'Islam. Après le faux hallal made in Quick ou KFC voici le hallal imaginaire avec Carrefour. Comment proposer de l'alcool a des personnes qui pratiquent une fois ou boire de l'alcool est interdit... seul les dirigeants de Carrefour peuvent y répondre, la question reste en suspend.

mardi 11 décembre 2012

SANTÉ : MANGER DU POISSON NUIT GRAVEMENT AU CERVEAU ?

Pollution des eaux croissante oblige, les poissons contenant des traces, même infimes, de mercure nuiraient au développement du cerveau, certifient deux nouvelles études américaines. 



Non, les menus A,B ou MN2 de votre Japonais ne font pas que du bien. Des études américaines relayées par le site d'actualité américain Global post alertent sur la contamination croissante au mercure chez certains types de thon et d'espadon. Même d'infimes traces de ce métal toxique pourraient nuire au développement du cerveau, attestent ainsi le Biodiversity research institute et le Zero mercury working group,.  

"Ce ne sont pas des effets insignifiants, ce sont des effets significatifs", assène le docteur Edward Groth, conseiller auprès de l'Organisation mondiale de la santé, à l'origine du site lancé en 2010, Mercuryfactsandfish.org. "Nous avons des preuves qui montrent maintenant des effets néfastes se produisant à des niveaux normaux de consommation de poissons ou fruits de mer". 

Nouvelle norme internationale

Des règles plus strictes pourraient donc se révéler nécessaires pour éviter tout risque, même à de faibles niveaux de mercure. C'est notamment la santé des foetus en développement et des enfants qui serait en jeu.  
Les rapports appellent à une nouvelle norme internationale, réduite à environ un quart de la dose maximale américaine actuelle. L'Union européenne recommande ainsi aux femmes enceintes allaitant leur enfant de ne pas manger de thon plus de deux fois par semaine.  
Les auteurs du rapport insistent bien sur le fait qu'ils ne cherchent pas à convaincre les gens d'arrêter de manger du poisson: ils désirent mettre en garde les consommateurs sur les espèces qu'ils intègrent dans leur assiette. 

Thon rouge et espadon à prohiber

Au final, des poissons comme le thon rouge du Pacifique ou l'espadon devraient être purement et simplement évités, vu leur taux de mercure moyen. Des poissons tels le mérou ou le thon germon ne devraient constituer qu'un seul repas par mois. Mais, rassérénons-nous, plus des deux tiers des espèces de poissons les plus couramment vendues peuvent être consommées régulièrement, à l'instar du cabillaud, du saumon, de la morue, de la sardine, du hareng et du bar. 
Depuis les années 1950, les scientifiques mettent régulièrement en garde contre les dangers potentiels du mercure contenu dans ces derniers. Cas emblématique, celui de l'usine de Minamata, au Japon, qui déversait dans la mer des métaux lourds depuis 1932: vingt ans plus tard étaient diagnostiquées une dizaine de milliers d'intoxications. Minamata a donné son nom à la maladie neurologique grave et permanente par intoxication aux composés de mercure, qu'on appelle également hydrargyrisme. 
"Le niveau de mercure dans l'océan Pacifique devrait augmenter de 50% d'ici à 2050, si les tendances actuelles de la pollution se poursuivent sans relâche", relève pour le Global post Richard Gutierrez, directeur exécutif d'une organisation écologiste Ban toxics!  
Ajoutez à cela une responsabilité accrue du consommateur, devant s'attacher à favoriser une pêche durable, comme l'a montré la récente opération Fish fight emmenée par Greenpeace, et sa pétition aux 840.000 signatures, vous obtenez un sacré embrouillamini marin.

source : lexpress.fr


SPORT : UN JOUEUR DE FOOT CONTRE ISRAËL RÉPRIMÉ PAR SON CLUB


Le joueur égyptien de l’équipe anglaise de Barnsley a appelé à de grandes manifestations contre l’Etat d’Israël suite aux massacres commis dans la bande de Gaza. Cette initiative a déplu aux dirigeants anglais qui ont trouvé ce geste « irresponsable » et ont demandé la comparution de Mido devant le conseil de discipline. Il fera l'objet d'une enquête dans les jours à venir.

source : gnet.tn

 

lundi 10 décembre 2012

FRANCE : FRANÇOIS HOLLANDE PORTE PLAINTE CONTRE UN RETRAITÉ POUR DES MIETTES DE PAIN

 Pour le sensibiliser à leurs difficiles conditions de vie, d’anciens agriculteurs axonais ont envoyé des lettres accompagnées de miettes de pain au Président de la République. Une plainte a été déposée par l’Elysée.
Henri Carton, président de section des anciens exploitants agricoles de l’Aisne, est visé par cette plainte pour offense au chef de l’État. A 73 ans, il n’a pourtant pas l’impression d’avoir commis un acte répréhensible.

Et pourtant, cet honorable retraité de la terre a déclenché avec quelques-uns de ces camarades une « affaire d’Etat ». Les expéditeurs sont l’objet d’une enquête menée par le parquet de Paris. Henri Carton a même eu l’honneur d’une visite d’agents des Renseignements généraux, avec présentation des photocopies des lettres délictueuses.
Pour bien comprendre les choses un petit retour en arrière s’impose
Lors de la dernière campagne présidentielle, les anciens exploitants ont envoyé des pétitions à tous les candidats. Le candidat François Hollande leur avait répondu.
« Et c’était pour se rappeler à son bon souvenir, que début novembre l’association départementale des anciens exploitants agricoles de l’Aisne avec le feu vert de leur délégation nationale a décidé d’envoyer 500 lettres au Président de la République », explique Henri Carton. « L’idée des miettes c’est pour dire que lorsque le gâteau est partagé, il ne reste que les miettes pour les retraités. »
Et M. Carton de souligner qu’ils n’avaient pas le sentiment d’offenser qui que ce soit : « les auteurs des courriers écrivaient ce qu’ils voulaient, ils indiquaient leur nom et leur adresse et leur nombre d’enfants. »
Une action symbolique
« Il faut trouver des idées pour se faire remarquer », explique l’ancien agriculteur, responsable syndical dans sept départements du Nord. « Comme symbole, c’était pas mal, le pain sec et les miettes. Au départ, on pensait mettre uniquement du pain sec mais c’était un peu compliqué. Donc avec nos doléances, il n’y a eu que des miettes dans les lettres. »
Les miettes de trop
« Hier, [ jeudi 6 décembre] lors de la manifestation des agriculteurs à Laon, nous avons vu le préfet de l’Aisne, pour qui l’affaire était classée. Mais aujourd’hui j’ai été contacté par le commissariat de la ville préfecture, où je suis convoqué, révèle Henri Carton. Ils ont en leur possession des photocopies de huit lettres d’anciens exploitants de l’Aisne. »
Cependant, Henri Carton n’est pas inquiet ; pour lui la réaction de l’Elysée est disproportionnée. « Je ne vois pas où est l’outrage. » Et de poursuivre, « au moins cette affaire de miettes aura le mérite de faire parler de nous. »
L’offense au Président de la République
L’offense au président de la République est un délit prévu par l’article 26 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 18814, défini par le fait d’offenser le Président de la République.
Initialement puni de trois mois à un an d’emprisonnement et/ou de 300 à 300 000 francs d’amende, les peines planchers ont été supprimées par la loi du 16 décembre 1992, puis la loi du 15 juin 2000 a supprimé la peine de prison pour ne laisser que l’amende, qui a ensuite été convertie à 45 000 euros par l’ordonnance du 19 septembre 2000.

source : globalpresse.wordpress.com


SANTÉ : DES ANTIRHUMES PLEIN D’AMPHÉTAMINES SANS ORDONNANCE

Son nom chimique : la pseudoéphédrine. Les chimistes reconnaîtront sans peine qu'il s'agit là d'une amphétamine substituée avec un groupement hydroxyle et un groupement méthyle. En clair, la substance active des "antirhumes" n'est autre qu'une énième amphétamine cachée.
Ces "petits médicaments" de confort, vous les trouverez sous le nom de Dolirhume (Sanofi), Rhinadvil (Pfizer), ou encore Sudafed (GSK). Il en existe encore une liste longue comme un bras de la Seine. Ce sont tous ces "petits trucs" que l'on prend lorsque l'on a le nez qui coule un peu.
Oui mais une amphétamine, ça n'a rien d'anodin.


Or, lorsque la presse a diffusé la "nouvelle alerte du Centre Régional de Pharmacovigilance de Toulouse" sur le sujet, elle a omis de préciser ce petit détail pharmacologique de rien du tout. Que ce soit "Pourquoi Docteur" (Nouvel Obs) ou encore Le Figaro Santé, aucune allusion n'est faite à cette appartenance à la classe des amphétamines. Autre détail intéressant, le Figaro nous explique que "À l'heure où les rhinovirus se développent et se propagent un peu partout du fait des premiers frimas, le service de Pharmacovigilance du CHU de Toulouse, dirigé par le Pr Jean-Louis Montastruc, vient de publier dans son bulletin d'information de Pharmacologie Bip31.fr une mise en garde concernant ces produits. "

"Vient de publier", c'est vite dit puisque ce bulletin "BIP31.fr 2012, 19, (1), 1-17" est paru en avril 2012 (vérifiez ici) et que depuis d'autres bulletins ont été diffusés par l'excellent site BIP31. Une surprenante prise de conscience bien tardive de la part de la presse. L'informateur qui leur a soufflé le tuyau aura pris son temps...

Mais tout de même, comment la presse a-t-elle pu passer à côté de la nature amphétaminique de ces produits ? Voilà qui aiderait pourtant le lecteur à comprendre pourquoi un décongestionant nasal peut être "mauvais pour le coeur".

Dans un document publié en 2009 sur le site de l'AFSSAPS, nous apprenons que :

"Depuis quelques années, l’Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS) a constaté une progression du trafic de méthamphétamine non seulement en Amérique du Nord et en Asie du Sud-Est mais aussi en Afrique, en Europe de l’Est et en Océanie. La méthamphétamine est fabriquée par des laboratoires clandestins implantés dans ces régions, à partir de pseudoéphédrine et d’éphédrine détournées de leur utilisation licite. Ce constat, associé à l’importance des problèmes sanitaires liés à la consommation de méthamphétamine, a conduit l’OICS à adopter plusieurs résolutions en 2006 et en 2007 qui visent notamment à renforcer le contrôle des précurseurs de méthamphétamine, et plus particulièrement de l’éphédrine et de la pseudoéphédrine et des médicaments en contenant."

La pseudoéphédrine est donc un précurseur chimique de la méthamphétamine. Contrairement à la presse, les narcotrafiquants l'ont bien compris !

Nous apprenons également que "le CEIP de Montpellier, chargé de l’enquête officielle, a analysé les données du réseau des CEIP-Addictovigilance, de la Banque nationale de pharmacovigilance et les observations notifiées aux laboratoires. Elles concernent les 16 spécialités commercialisées en France contenant de la pseudoéphédrine et les 6 spécialités commercialisées contenant de l’éphédrine. Au total, ont été signalés 17 cas d’abus et de dépendance, 8 cas de mésusage, 18 cas de surdosage ou d’erreur médicamenteuse et 1 cas d’usage détourné comme précurseur de méthamphétamine"

Les âmes charitables ne manqueront pas d'objecter que la quantité de pseudoéphédrine présente dans ces spécialités est négligeable, d'où leur exonération du registre des stupéfiants.

Effectivement, des quantités négligeables, mais des effets qui ne le sont pas ! [...]

 
La situation aujourd'hui

Les autorités de santé traînent des pieds pour examiner et résoudre définitivement ce nouveau problème de santé publique. Il faut dire que les "antirhumes" sont produits par les plus grandes firmes pharmaceutiques dont Sanofi, GSK et Pfizer pour lesquelles les membres dirigeants de la Commission d'AMM de l'ANSM ont des conflits d'intérêts majeurs.

source : agoravox.fr


dimanche 9 décembre 2012

SYRIE : DES BOMBARDEMENTS ON FAIT PLUS DE 60 MORTS CE DIMANCHE


BEYROUTH - Des combats entre armée et rebelles syriens ont éclaté dimanche à Damas, après des bombardements dans la nuit des forces gouvernementales contre des bastions de l'opposition dans la banlieue de la capitale, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les violences ont fait au moins 61 morts à travers la Syrie dimanche, notamment dans la province d'Idleb où dix personnes ont été tuées dans le village de Marayam, et à Damas et sa banlieue, où 22 autres ont perdu la vie, selon un bilan provisoire de l'OSDH, organisation basée au Royaume-Uni et s'appuyant sur un réseau de militants et de médecins civils et militaires.

Dimanche matin, les combats ont éclaté dans le sud et l'est de la capitale, notamment à Assali et Tadamoun, et dans la banlieue, à Hajar al-Aswad, selon l'OSDH.

Le Conseil général de la révolution syrienne, un réseau de militants sur le terrain, a confirmé qu'il y avait des combats dans le quartier de Qadam, dans le sud de Damas, et a fait état de bombardements intenses dans des zones du sud de la ville.

Au sud-ouest de la capitale, l'armée a repris ses bombardements sur Daraya, cible d'une vaste opération militaire depuis plusieurs jours, selon l'OSDH.

La périphérie de Damas se trouve désormais au coeur des combats, le régime cherchant à reconquérir un rayon de huit kilomètres autour de la capitale, qu'il veut à tout prix conserver pour être en position de négocier une issue au conflit, selon des experts.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armée a également bombardé le quartier de Sakhour à Alep, la grande métropole du nord où les combats sont dans l'impasse après plus de quatre mois de guérilla urbaine, ainsi que plusieurs villes tenues par les rebelles dans la province environnante, a rapporté l'OSDH.

Au total, les violences ont tué plus de 42.000 personnes depuis le début en mars 2011 de la révolte contre le président syrien Bachar al-Assad, selon l'OSDH.

source : romandie.com

 

FRANCE : PLUSIEURS CENTAINES DE NOUVELLES TAXES OU AUGMENTATIONS DEPUIS 2007


La liste des impôts et taxes créés ou augmentés depuis 2007 sous le règne de Sarkozy…..


Liste complète des 205 impôts et taxes augmentées ou créées en France depuis 2007. La suite avec notre cinquième liste…

Nous vivons tous les jours les manifestations les plus folles de cette expansion fiscale ininterrompue. Le quinquennat finissant se termine en feu d’artifice fiscal, avec une cadence infernale, qui  devrait laisser une trace dans l’histoire de France. Notre imposant monarque se transforme de plus en plus en monarque imposant. En quatre mois seulement, ses inventions surgissent au rythme de deux par semaine, conduisant à atteindre et peut être à dépasser la cadence d’une taxe ou d’un impôt créé toutes les semaines, y compris pendant les vacances !! En passant du septennat au quinquennat nous avons malheureusement accéléré le naufrage des finances publiques, puisque tous ces efforts nous conduiront seulement à 4,5% de déficit fiscal. Comme il faut diminuer en 5 ans les énormes déficits accumulés pendant la même période, nous vivons non pas la fin de l’histoire, mais le début d’une nouvelle ère. 

Notre cher pays apportera au monde l’exemple de son expansion fiscale et de sa créativité. Il montrera sa capacité à ouvrir de nouvelles possibilités dans ce domaine. Nous avons souvent créé et innové dans l’Industrie. Maintenant que nous n’en avons plus, un nouveau terrain de jeu s’avère à notre portée. La TVA est française comme la CSG, le RDS, comme la taxe sur le transport aérien. Avec la taxe sur les transactions financières nous donnerons un magnifique exemple, tout comme avec la TVA sociale.  C’est dire qu’il y a encore un gros travail de pression fiscale à réaliser. Alors que nous sommes dépouillés, que nos poches sont vides, le pire est à venir, pour parvenir exsangues au zéro déficit. Serrons nos ceintures, pour que notre beau pays, soit mieux noté à l’avenir.
Cette liste à la Prévert présente une modification de la fiscalité intervenue au rythme d’une  toutes les semaines. Si l’on tient compte des vacances Parlementaires et de la seule période de vote du budget, la productivité atteint plus d’un impôt par jour. Il va sans dire que nous nous passerions volontiers de cette créativité digne de la Chine des mandarins.



Liste des impôts et taxes
1 Taxe forfait social
1bis Taxe forfait social
1ter Taxe forfait social
2 Taxe niches fiscales
3 Taxe intérêts d’emprunt
3bis Taxe intérêts d’emprunt
4 Taxe plus-value mobilières
4bis Taxe sur les plus-values mobilières
4ter Taxe sur les plus-values mobilières
5 Taxe accident du travail
6 Taxe forfait hospitalier
7 Taxe assurance-vie
8 Taxe Indemnités de fin de carrière
9 Taxe mutuelle santé
9bis Taxe mutuelle santé
10 Taxe carbone
11 Taxe des sociétés de création de jeux vidéo
12 Taxe européenne sur la vente des droits d’émission de gaz à effet de serre
13 Taxe bonus
14 Taxe cotisation locale d’activité
15 Taxe cotisation complémentaire
16 Taxe des entreprises de réseau
17 Taxe européenne sur les banques
18 Taxe du rail
19 Taxe pour les poids lourds de plus de 12 tonnes
20 Taxe autoroute
21 Taxe radar
22 Taxe sur les jeux en ligne
23 Taxe universitaire
24 Taxe sur l’ISF
24bis Taxe sur l’ISF
25 Taxe sur les amendes
26 Taxe sur le kilowatt automobile
27 Taxe de la loi HPST (hôpital patient santé, territoire)
28 Taxe déremboursement de certains médicaments
29 Taxe cotisations retraite
30 Taxe sur les cigarettes
30bis Taxe sur les cigarettes
30ter Taxe sur les Cigarettes
31 Taxe Assurances (multirisques habitation, automobile)
32 Taxe Tobin, le retour
32bis Taxe Tobin, le retour se confirme
33 Taxe sur les enseignes publicitaires
34 Taxe sur les droits à la retraite des apprentis
35 Taxe sur les veuves et veufs ayant un enfant à charge
36 Taxe boîte aux lettres
37 Taxe sur les motos
38 Taxe dépendance
38bis Taxe dépendance
39 Taxe fin de l’exonération de TVA pour les terrains à bâtir
40 Taxe dividendes et produits de placement à revenu fixe.
41 Taxe mondiale sur les banques
42 Taxe sur le gaz
42bis Taxe usine à gaz
43 Taxe sur les vaches cradingues
44 Taxe transport de vin
45 Taxe sur les PV immobilières
46 Taxe incendie
47 Taxe ampoule
48 Taxe parent isolé
49 Taxe obligation d’affichage des consignes de sécurité en cas d’incendie
50 Taxe malus automobile
51 Taxe TVA réduite sur les climatiseurs supprimée
52 Taxe majoration de 25% du bénéfice en l’absence d’adhésion à une AGA
53 Taxe telecom
54 Taxe TVA sociale
55 Taxe sur les ramettes
56 Taxe générale sur les activités polluantes
57 Taxe cotisation patronale
58 Taxe de télé-déclaration d’impôts
59 Taxe ticket resto
60 Taxe des pôles de compétitivité
61 Taxe sur les banques
62 Taxe SPRE
63 Taxe radio : IFER
64 Taxe sur les feuilles de soins
65 Taxe sur les points du permis de conduire
66 Taxe timbre
67 Taxe ANC
68 Taxe Grand Paris
69 Taxe sur les terrains agricoles constructibles
70 Taxe retraites « chapeaux »
70bis Taxe retraite chapeau
71 Taxe sur les hauts revenus
71bis Taxe sur les hauts revenus
72 Taxe sur les services de restauration
73 Taxe fée électricité
74 Taxe péage urbain
75 Taxe fibre optique
76 Taxe SNCF
77 Taxe des sans-papiers
78 Taxe des lycées français
79 Taxe du refus scolaire
80 Taxe sur les livres scolaires
81 Taxe sur les otages
82 Taxe passeport biométrique
83 Taxe de balayage
84 Taxe sur les droits d’inscription
85 Taxe ticket RU
86 Taxe AAH
87 Taxe des aidants
88 Taxe aide à domicile
89 Taxe emploi aidé
90 Taxe TVA
91 Taxe LMA
92 Taxe Velib’
93 Taxe foncière pour les terrains à bâtir
94 Taxe « triple play »
95 Taxe photovoltaïque pour les pro
96 Taxe France Telecom
97 Taxe assurance auto
98 Taxe d’habitation
99 Taxe sur les chiens dangereux
100 Taxe à la sortie
101 Taxe taxi
102 Taxe sur les travaux de rénovation
103 Taxe photovoltaïque pour les particuliers
104 Taxe loi Scellier
105 Taxe sur l’intérim
106 Taxe pass-foncier
107 Taxe ambulance
108 Taxe ticket modérateur
109 – 112 Taxes outre mer (4 niches)
113-115 Taxes immobilier de loisir (3niches)
116 Taxe souscriptions au capital des sociétés non cotées
117 Taxe souscriptions de parts de FCPI
118 Taxe souscriptions de parts de FIP
119 Taxe investissements dans des résidences hôtelières à vocation sociale
120 Taxe SOFICA
121 Taxe investissements forestiers
122 Taxe travaux mobiliers classés
123 Taxe Malraux
124 Taxe Sofipêche
125 Taxe compte épargne codéveloppement
126 Taxe Loi Bouvard LMNP
127 Taxe protection du patrimoine naturel
128 Taxe prévention du risque technologique
129 Taxe assurance pour loyers impayés
130 Taxe jeunes mariés
131 Taxe actes hospitaliers
132 Taxe ALD 30
133 Taxe aide au logement
134 Taxe prestation d’accueil du jeune enfant
135 Taxe des sommes versées à des salariés par des tiers à l’employeur habituel
136 Taxe de la VAD
137 Taxe allocations familiales
138 Taxe suppression de la TVA à 5,5% dans la restauration
139 Taxe sur les successions
140 Taxe IFA
141 Taxe crédit-impôt-recherche
142. Le gouvernement donne son feu vert à une hausse de l’électricité en janvier 2011
143 Redevance Télé : les sénateurs veulent étendre son paiement à tous les récepteurs de contenus
144. Canal+ répercute la taxe Sarkozy pour le cinéma
145. Suppression du bonus GPL
146. Les bonus de pension des parents de 3 enfants seront imposés
147. Majorer les plus-values mobilières et immobilières
148. La taxe sur la publicité extérieure fait polémique
149. Augmenter les cotisations des fonctionnaires.
150. Taxe sur la publicité par Internet (taxe Google)
151. Hausse de 5% de la taxe su les pylônes électriques.
153. Plus value immobilière majorée.
154. Taxe sécurité aérienne majorée de 15%.
155. Taxe sur les moyens de reproduction audiovisuels.
156. La suppression de l’ISF augmentera le poids de l’impôt pour tous.
157. Donations. Le délai de 6 ans en franchise de droits est porté à 10 ans
158. Création d’un exit tax pour les ventes d’entreprises effectuées par des personnes désireuses d’aller à l’étranger.
159. Relèvement de 20 à 25% des droits de successions sur les assurances
160. Relèvement de 1,10% à 2,50% du prélèvement sur l’actif brut des divorcés
161. Hausse de la CSG de 1,2%. Après un + 0,3% en 2011, soit 1,5% en deux ans
162. Taxe sur les sodas. Après une hausse de 1 centimes la canette, on prévoit 3 centimes
163. Alcools nouvelle hausse des droits
164. Tabac. Hausse de 6% en 2011 et de % en 2012
165. Bonus-Malus éco automobile réduit
166. Taxe de 3% sur l’hôtellerie de luxe en lieu et place de l’impôt prévu sur les Parcs à thèmes. Dont la TVA passait de 5,5% à 19,6%. Projet remplacé par la TVA augmentée de 5,5 à 7%.
167. Impôt sur les sociétés. Le report des déficits antérieurs est limité dans le temps.
168. Impôt sur les sociétés. Suppression de l’abattement de 30% sur les entreprises opérant dans les DOM.
169. Heures supplémentaires. La déduction fiscale est gelée au-delà de 1,6 fois le SMIC.
170. Augmentation du taux minimum des amendes de 11 à 18 euros.
171. Résidences secondaires. Suppression de l’abattement fixe de 10%, l’abattement suit l’inflation réelle. Or l’abattement fixe avait pour conséquence de supprimer l’impôt au bout de dix ans.
172. Hausse du prélèvement sur forfait social (intéressement). Après une hausse de 4 à 6% en 2011. Hausse de 6 à 8% en 2012.
173. Assurances. Suppression de l’exonération de taxe sur les contrats.
174. Mutuelles. Création d’un prélèvement sur l’ensemble des contrats en cours de 3,5% après 3,5% l’année précédente.
175. Immobilier. Hausse de 5 à 10% de l’impôt sur les plus values à long terme.
176. Fiscalité. Hausse de l’impôt par une contribution exceptionnelle de 3% sur les revenus de 250 000 euros, de 4% à partir de 50 0000 euros par part.
177. Fiscalité. Hausse de 1% sur la tranche la plus élevée qui passe de 40 à 41%.
178. Sociétés. Suppression du bénéfice mondial consolidé.
179. Modification à la baisse du dispositif Scellier. Pour la deuxième fois, le dispositif est diminué car étant trop avantageux !! Il est supprimé au 1er janvier 2013.
180. Actions en justice. Création d’un droit de timbre de 35 euros pour pouvoir entamer une action en justice.
181. Frégates de Taïwan. Une nouvelle dépense doit être inscrite au budget pour 460 millions d’euros.
182. Suppression de l’Allocation Equivalent Retraite au 1er janvier 2011.
183. Un fioul plus taxé pour les agriculteurs et le BTP : gain 1 milliard par an
184. Taxe sur les transactions financières.
185. Taxation des services de messagerie financière.
186. Les Foncières (SIIC) plus imposées de 40%, sortent des PEA.
187. Suppression de l’abattement de 15% sur les plus-values lors des ventes de chevaux.
188. Surtaxation des loyers pour des revenus de logements de moins de 14m2
189. Hausse de la TVA de 5,5% à 7%.
190. Augmentation de l’impôt sur les sociétés de 33,3 à 38.3%. Sous condition de 250 000 euros de chiffre d’affaires.
191. Indemnisation des indemnités journalières de maladie taxation à 60% du salaire net ou augmentation du nombre de jours de carence
192. Indemnités de licenciement soumises à prélèvement à partir de 72774 euros contre 109 000 euros actuellement.
193. Le prélèvement forfaitaire sur les revenus mobiliers est relevé de 19 à 24%. Ce taux sera passé de 2007 à 2011 de 15 à 24% soit une progression de 60%.
194. Suppression de la non imposition sur les plus-values à long terme.
195. Création d’une journée supplémentaire de carence en matière de congés de maladie.
196. Tous les barèmes d’imposition sont gelés en 2012 et 2013.
197. L’inflation ne sera pas répercutée sur les allocations familiales en 2012 et 2013.
198. Hausse de la fiscalité locale de 22% en cinq ans, trois fois plus rapide que l’inflation constatée. Il s’agit de suppléer aux défaillances de l’Etat en matière sociale.
199. Nouvelle hausse du rabot sur les niches fiscales porté de 10 à 15%.
200. Plafonnement sur niches fiscales. Surtout ne pas confondre le plafonnement et le coup de rabot. Ce sont bien deux mesures distinctes.
201.  Réduction de 20% du taux du crédit d’impôt en faveur du développement durable.
202. Augmentation des prix du gaz au 1er janvier 2012.
203. Blocage du taux d’intérêt des livrets A.
204. TVA Sociale. L’annonce d’une TVA Sociale toucherait les cotisations patronales, salariales, la CSG. Pour le moment nous ne savons rien sur le taux.
205. Taxe sur les transactions financières. Voir 184, mais application seulement en France.

Chaque impôt a fait l’objet d’explications détaillées sur les supports suivants :
1ère liste : http://dirpareferences.over-blog.com/article-liste-des-153-impots-et-taxes-qui-ne-devaient-pas-voir-le-jour-64072449.html
2ème liste : http://boursitude.over-blog.com/article-decouverte-du-sarcophage-de-roure-64120124.html
3ème liste : http://dirpareferences.over-blog.com/article-le-sarcophage-de-roure-3eme-liste-des-impots-et-taxes-64772143.html
4ème liste : http://dirpareferences.over-blog.com/article-liste-des-156-impots-et-taxes-qui-ne-devaient-pas-voir-le-jour-65526782.html
5ème liste : http://dirpareferences.over-blog.com/article-cinquieme-liste-d-impots-97813453.html

source :  actuwiki.fr




L'IMAGE DU JOUR : LA LAÏCITÉ A LA FRANÇAISE


"Un chandelier géant sera allumé dimanche à 20h, sur le Champ de Mars, pour lancer les festivités de 'Hanouccah, la fête juive des lumières qui débute le 8 décembre et se poursuit jusqu'au 16, a annoncé dans un communiqué le rabbin Mendel Samama."

Précision : ce n'est pas tant le fait que le Champ de Mars puisse être utilisé pour les festivités d'une religion qui soit choquant, mais que les mêmes responsables politiques et médiatiques qui participeront à ces festivités chanteront le lendemain la laicité mise en danger par les musulmans.

Il va falloir que la France se penche sérieusement sur son rapport aux religions en général.


SANTE : LE VACCIN CONTRE LA GRIPPE TUE DES COBAYES HUMAINS (VIDEO)




MONDE : L'ONU VEUT CONTRÔLER LE WEB POUR SURVEILLER LES TERRORISTES

L'utilisation d’Internet à des fins terroristes. Ou, en anglais, « The Use of the Internet for Terrorist Purposes » (PDF). C’est le titre d’un rapport de 158 pages d’un bureau de l’ONU, présenté lors d’une conférence sur le sujet à Vienne.
 

Bien qu’affilié à l’Organisation des Nations-Unies, l’United Nations Office on Drugs and Crime (UNODC), à l'origine de ce rapport, n’a a priori rien à voir avec l’ITU, « l’institution spécialisée des Nations-Unies pour les technologies de l’information et de la communication ». Pour autant, ce rapport sort quelques semaines seulement avant le CMTI-12, le sommet de l’ITU, qui se tiendra du 3 au 14 décembre 2012, à Dubaï. Une rencontre internationale qui pourrait changer en profondeur la gouvernance et la gestion d’Internet. Notamment parce que des acteurs, comme la Russie, la Côte d’Ivoire, l’Algérie, l’Egypte et la Chine, veulent renforcer le contrôle des Etats sur le Net.

Une tendance internationale

Quoi qu’il en soit, dans ce rapport, l’UNODC dresse le portrait plutôt anxiogène d’un Internet incontrôlable où le pire peut être conçu. Ainsi, son directeur exécutif, Yury Fedotov, déclare en préambule : « L’utilisation d’Internet pour servir aux activités terroristes ne tient pas compte des frontières nationales, amplifiant l’impact potentiel sur les victimes ».
Et d’expliquer ensuite le double objectif du rapport : « tout d’abord, de promouvoir une meilleure compréhension des manières dont les technologies de la communication peuvent être détourner pour servir des actes terroristes et, ensuite, d’accroître la collaboration entre les Etats membres, afin qu’une riposte plus efficace de la justice à ce défi international puisse être développée. »
Une position qui, sur le papier, semble identique aux revendications portées par la Russie dans le cadre du CMTI-12. Moins qu’un hasard, une tendance. Ainsi, le groupe de travail Visant à lutter contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes, cite l’ITU, comme partenaire de travail. Mieux, selon l’EDRi, une association européenne de défense des libertés civiles, le secrétaire général de l’ITU, Hamadan Touré, a rencontré, à la fin de l’année 2011, Vladimir Poutine, alors Premier ministre de la Fédération russe. Une des idées mise en avant par le représentant de l’ITU était « d’établir un contrôle international sur Internet en utilisant les compétences de surveillance et de supervision de l’Union Internationale des Télécommunications » (UIT ou ITU, en anglais).
Une nouvelle étape dans ce qui est une tendance, de fait, puisqu’en mai 2011, déjà, Yury Fedotov, de l’UNODC, et Hamadan Touré, signaient un accord dans ce sens. Toujours dans le but de rendre « Internet plus sûr ».

De la propagande à la surveillance

Un Internet plus sûr. Mais comment ? Pourquoi ? Et même de quoi parle-t-on ? Le rapport publié ne va pas jusqu’à dire que les actions terroristes sont planifiées via Twitter ou Facebook, ce qui serait assez risible. Il pointe néanmoins du doigt ces deux plates-formes pour leur utilisation à des fins de « propagande ». Le document prend malgré tout la précaution de rappeler que « ce qui constitue une propagande terroriste, par comparaison à la défense légitime d’un point de vue, est souvent un jugement subjectif ». Tout en ne cherchant pas à définir davantage ce qui pourrait être une « propagande terroriste », laissant un flou inquiétant à l’esprit. Comment définir ce qui de la propagande ? Et pour le définir, quoi faire si ce n'est tout surveiller ?
 

Dans son chapitre 5, le rapport de l’UNODC remet au centre du débat et des solutions « le développement d’une structure de régulation universellement acceptée qui imposerait des obligations régulières aux fournisseurs d’accès concernant le type de données des clients et la durée pendant laquelle les conserver ». De telles structures « faciliterait grandement le respect de la loi et les enquêtes des agences de renseignement dans le cadre d’affaires terroristes ».
Un point de vue partagé aux antipodes, puisque l’Australie pourrait prendre les devants en obligeant ses FAI à stocker les données de leurs utilisateurs pendant deux ans. Mais les FAI ne sont pas les seuls acteurs du « secteur privé » à être cités dans ce document. Les moteurs de recherches également ont leur rôle à jouer, car ils « fournissent un pont entre les contenus sur Internet et les utilisateurs ». Le rapport cite également le service de surveillance américain SITE, Search for International Terrorist Entities. Il déclare également qu’il y a de nombreux bénéfices à établir des partenariats privé/public, qui pourraient passer par la création d’un forum au sein duquel les différents acteurs pourraient travailler et partager des informations.

Respect de la vie privée et des libertés fondamentales ?

Par ailleurs, le rapport note que les « lois nationales sur la protection des données et la vie privée peuvent aussi restreindre la capacité des agences de renseignement et de la police à partager des informations entre elles aussi bien au niveau national qu’international ». Il souligne, cependant, une fois encore, que trouver l’équilibre entre efficacité et liberté est un des grands défis des gouvernements. L’EDRi souligne, à ce sujet, qu’aucune agence de protection des droits de l’Homme n’a été associée à la rédaction de ce rapport, ce qui explique sans doute certains débordements. Voire pire.
Pour l’EDRi, l’essentiel de ce rapport va à l’encontre de l’article 17.1 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui stipule que « nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes illégales à son honneur et à sa réputation ».
Une chose est certaine, ce sont les utilisateurs éclairés de réseau privé virtuel type Darknet et autres Freenet, terroristes ou non, qui doivent s’amuser de voir l’Internet de monsieur tout le monde pris d’assaut de la sorte. Comme si les terroristes n’usaient pas de réseaux privés, chiffrés. Comme si les instances de régulation se trompaient de cible
source : 01net.com


FRANCE : LES PRISONS SONT UN DANGER POUR LA SANTÉ (VIDÉO)

La réalité des prisons française fait froid dans le dos


MONDE : POUR DÉFENDRE L'IRAN LA CHINE MENACE D'UNE TROISIÈME GUERRE MONDIAL (VIDÉO)





SYRIE : ISRAËL FRANCE ANGLETERRE.. LES ALLIÉS SIONISTES PRÉPARENT UNE INTERVENTION (VIDÉO)


La France, le Royaume-Uni, Israël et le Qatar ont préparé un énième plan d’intervention en Syrie. 6 000 nouveaux jihadistes, dont 4 000 en provenance du Liban, devraient attaquer incessamment le quartier résidentiel de Mazzeh, au sud de Damas, qui abrite de nombreuses ambassades et où résident plusieurs haut responsables civils et militaires. Un incident impliquant des armes chimiques à l’autre bout du pays devrait augmenter la tension. Un général félon devrait alors prétendre avoir pris le pouvoir et appeler les Occidentaux à l’aide, donnant ainsi un prétexte à une intervention militaire hors mandat de l’ONU.
Plusieurs tentatives de coup d’État militaire ont été orchestrées par les Occidentaux au cours de cette année. Toutes ont échouées et rien ne permet de penser qu’il en serait autrement cette fois encore.
Le temps presse pour les États opposés au plan de paix de Genève, conclu entre les USA et la Russie, car il devrait être présenté au Conseil de sécurité en février, c’est-à-dire juste après la confirmation par le Sénat US de la nouvelle administration Obama. Durant les deux prochains mois, tous les coups possibles seront tentés.
On ignore quelles pourraient être les réactions de la Russie et de l’Iran à une telle opération. Vladimir Poutine a déclaré se tenir prêt à défendre la Syrie « jusque dans les rues de Moscou », c’est-à-dire être prêt à entrer en guerre. De son côté, l’Iran a toujours affirmé que la Syrie était sa ligne de défense et, par conséquent, qu’elle ne la laisserait pas tomber. Toutes ces déclarations ne sont peut être que du bluff, mais en déclenchant une intervention militaire, Paris, Londres, Tel-Aviv et Doha prendraient le risque de provoquer un embrasement général

source : voltairenet.org



MONDE : LES MYSTÈRES DES PYRAMIDES RÉVÉLÉS (REPORTAGE)


Les mystères des pyramides d’Égypte...



samedi 8 décembre 2012

FRANCE : UNE BAVURE POLICIÈRE CLASSÉE SANS SUITE ?

Le 12 novembre 2009, Mohamed Boukrourou mourrait dans un fourgon de police.


Mort dans un fourgon de police

Quelques minutes plus tôt, ce père de famille sans histoire menaçait de porter plainte contre le pharmacien chez qui il venait acheter ses médicaments. M Boukrourou refusa la marque de médicaments que ce dernier voulait lui vendre. Le ton est monté, le pharmacien a appelé la police. Un quart d’heure plus tard, les policiers entraient dans la pharmacie. La suite, son frère Abdelkader nous la racontait en 2009 :
Quinze minutes plus tard, quatre fonctionnaires de police sont arrivés et ont directement interpellé mon frère. Ils ont voulu le faire sortir de l’officine, mais celui-ci a refusé. Ils ont donc usé de la force pour le sortir. Pour contester cette violence, Mohamed s’est assis pacifiquement. Les quatre policiers ont alors décidé de le menotter et de le traîner jusqu’au fourgon. C’est alors que la violence a redoublé. Ils se sont acharnés sur mon frère qui en est ressorti une heure plus tard mort. Voyant qu’il ne bougeait plus, les policiers ont appelé les pompiers et le Samu qui n’ont pu que constater le décès.

Lire – « Mohamed avait un morceau de la joue arraché »

Malgré des faits accablants, un non-lieu

Deux ans et demi plus tard, les quatre policiers sont mis en examen pour « homicide involontaire », ce qui indigna la famille qui espérait voir les fonctionnaires traduits devant une cour d’assises.
Selon elle, des éléments factuels accablent les policiers. Le défenseur des droits lui-même a conclu que « les policiers ont fait un recours inadapté et disproportionné à la force à l’encontre de M. [Mohamed Boukrourou], qui a été victime d’un traitement inhumain et dégradant au sens de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme. »
Il recommanda par ailleurs que « les quatre policiers mis en cause fassent l’objet d’une procédure disciplinaire, et il a formulé une série de recommandations générales sur la formation et la déontologie de la police », comme le rappelle Amnesty International sur son site.

« Responsables, mais pas pénalement »

Pourtant, c’est un non-lieu, demandé par le procureur chargé de l’affaire, qui vient d’être prononcé. Très en colère après cette décision de justice, les proches de Mohamed Boukrourou ne comptent pas en rester là. Ils ont annoncé faire appel.
Interviewé par France 3 Franche-Comté, Randall Schwerdorffer, l’avocat des policiers, se dit satisfait du jugement et indique que « ce qui est arrivé n’est pas du fait des policiers, en tout cas pas pénalement du fait des policiers ». Les quatre policiers seraient donc, selon leur avocat, responsables de la mort de M. Boukrourou. Mais pas « pénalement » responsables. Déclaration surréaliste et choquante.
Pour voir le reportage de France 3 Franche-Comté, cliquez sur le lien suivant : Affaire Boukrourou : vers un non-lieu ?

Amnesty International : « Notre vie est en suspens »

Amnesty International s’inquiète de ces décès aux mains de la police. Outre le décès de Mohamed Boukrourou, l’ONG revient sur quatre autres morts qui posent question.
Abdelhakim Ajimi, décédé le 9 mai 2008, à Grasse après avoir été maîtrisé par des policiers lors de son arrestation.
Abou Bakari Tandia, ressortissant malien, mort le 24 janvier 2005 suite à sa garde à vue au commissariat de Courbevoie au cours de laquelle il tombe dans le coma.
Lamine Dieng, français d’origine sénégalaise, mort le 17 juin 2007, suite à son interpellation à Paris après une altercation.
Ali Ziri, retraité algérien de 69 ans, mort le 9 juin 2009, suite à interpellation à Argenteuil.
Rendez-vous sur le site d’Amnesty International pour télécharger l’étude : France. « Notre vie est en suspens ». Les familles des personnes mortes aux mains de la police attendent que justice soit faite

source : al-kanz.org


FRANCE : LA LAÏCITÉ A PLUSIEURS VITESSES A PARIS


Quatre allumages publics dans le département de Seine et Marne sera effectué, comme les années précédentes, sur un chandelier géant dressé sur le Champ de Mars pour les festivité de la fête juive Hanouccah.
Près d’une centaine d’allumages auront lieu à Paris et en région parisienne pour la fête des lumières, qui « symbolise le triomphe de la liberté sur l’oppression, de l’esprit sur la matière, de la lumière sur l’obscurité » (dixit le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim). N’oublions pas que les juifs intégristes, qui ont la fâcheuse habitude de se substituer à Dieu pour autodiviniser leur propre peuple, croient qu’ils représentent eux-même cette « lumière pour les nations » !
Imagine t-on une Sainte Croix dressée en plein Paris pour fêter Pâques ? Non, même pas en rêve à l’heure actuelle ! Or, les Chrétiens sont censés être majoritaires en France, loin devant les juifs qui ne représentent même pas 2% de la population … Pourquoi est-ce que les juifs intégristes peuvent dresser des chandeliers géants en plein centre de la capitale alors que les Catholiques, eux, sont tenus de se cacher au nom de la laïcité, au point que des enfants soient punis par leurs professeurs parce qu’ils font leur Signe de Croix en visitant des Cathédrales ?

source :  les-intransigeants.com

PALESTINE : RETOURE TRIOMPHAL DU CHEF DU HAMAS

Khaled Mechaal a prononcé samedi un discours de combat au centre de Gaza-ville. Il estime que le parti islamiste a remporté une « victoire » en obtenant un cessez-le-feu après l'offensive aérienne de novembre. Il refuse toujours de reconnaître Israël et appelle à l'unité palestinienne.

De notre envoyé spécial à Gaza
 
Une énorme ovation salue l'entrée de Khaled Mechaal sur le podium planté au milieu de la place Katiba, à Gaza-ville. «Mechaal, notre aimé, ton armée a frappé Tel-Aviv!» scandent des dizaines de milliers d'hommes et femmes, séparés par un cordon de militants en gilets fluo jaunes. La plupart portent une casquette ou un foulard vert, couleur du Hamas. «Levez l'index!» s'écrie Mechaal, quinquagénaire poivre et sel en costume sombre et col ouvert, une écharpe de soie verte autour du cou. Une forêt de doigts pointe les cieux gris. C'est le symbole du Hamas, dont on répète les slogans:

 «Notre voie, le Djihad! Notre constitution, le Coran!» 

Le décor installé par le parti, qui gouverne Gaza, est sans ambiguïté. Derrière la scène, une fusée géante de carton-pâte portant le numéro 75 symbolise les centaines de missiles envoyés sur Israël, dont certains ont touché Tel-Aviv et Jérusalem. Le Hamas s'est bien gardé de figurer un modèle iranien, pourtant largement employé lui aussi. Le fond de scène est occupé par une reproduction de quinze mètres de haut du mur de Saint-Jean d'Acre, au nord d'Israël, et du Dôme du Rocher, à Jérusalem. Signe que le Hamas revendique aussi bien Jérusalem, annexée par l'Etat hébreu, mais aussi la totalité d'Israël. Une énorme carte est dépliée au pied de la tribune, correspondant à la totalité de la Palestine du mandat britannique avant 1948. 


Un décor de carton-pâte avec un reproduction du mur de Saint-Jean d'Acre et du Dôme du Rocher.
Un décor de carton-pâte avec un reproduction du mur de Saint-Jean d'Acre et du Dôme du Rocher. Crédits photo : SAID KHATIB/AFP
 
Deux portraits gigantesques et souriants complètent le dispositif, celui d'Ahmad al-Jabari, numéro 2 de la branche militaire du Hamas, tué par un drone israélien au début de novembre. Et celui de Cheikh Yassine, avec son voile de tête blanc, le chef spirituel tétraplégique du Hamas, mort dans un bombardement ciblé en 2004. Le discours de Khaled Mechaal est en phase avec la mise en scène. Après les hommages aux dirigeants disparus, il décline la stratégie du parti après la «victoire» contre Israël. C'est un discours de combat. Le dirigeant en exil rappelle des «principes» intangibles: «Numéro un, la Palestine tout entière est à nous. Nous ne pouvons en céder un centimètre à quiconque.» Le Hamas «ne reconnaîtra pas Israël ni la légitimité de l'occupation» poursuit-il. Il ajoutera plus loin: «Jérusalem est notre histoire et notre futur, nous la libérerons mètre par mètre, pierre par pierre.»

Main tendue à Abbas

Et de préciser: «Jérusalem appartient aux chrétiens et aux musulmans, il n'y a pas de place pour les Israéliens». C'est sur ce programme que doit se faire l'unité palestinienne, lance Khaled Mechaal. Entamant le volet de politique intérieure de son discours, il tend la main à Mahmoud Abbas, président à Ramallah de la moitié cisjordanienne d'une Palestine quasiment coupée en deux. «Cette division est une catastrophe nationale .» Mais l'unité doit se faire aux termes du Hamas, qui se pose désormais en leader de la cause palestinienne. «Nous n'accepterons aucun programme commun qui comporterait la reconnaissance d'Israël» prévient Mechaal. Qui brocarde la récente admission de la Palestine comme Etat observateur à l'ONU. «L'État doit être crée avant la libération, pas avant.»
Le chef du Hamas en profite pour relancer l'idée d'intégrer l'OLP et ses institutions, dont le mouvement islamiste ne fait pas partie. Mais là encore, il s'agirait d'une OLP «rebâtie sur des principes démocratiques.» Traduction: qui donnerait un nombre important de postes et de sièges au Hamas. Ce que Mahmoud Abbas n'a jamais envisagé.
La fête finie, Khaled Mechaal rentrera au Qatar, où il vit par sécurité. À Gaza, rappelant les bases de la charte du Hamas, il a surtout cherché à s'imposer comme véritable chef de file de tous les Palestiniens face à un Mahmoud Abbas requinqué par la création de son Etat virtuel. Dans le même temps, et dans le monde réel, le Hamas négocie au Caire avec ce même Israël dont il dit refuser l'existence. Certes par l'intermédiaire des services de renseignement égyptien, et sur des arrangements sécuritaires. Mais c'est tout de même une façon de prendre le pas sur Mahmoud Abbas, qui, lui, exige le gel de la colonisation avant toute reprise de contact avec les Israéliens. 

source : lefigaro.fr