LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 24 décembre 2012

FRANCE : LE BOXEUR BRAHIM ASLOUM DEVIENT ACTEUR EN ISRAËL

L’ex-champion du monde de boxe effectue ses débuts d’acteur dans le rôle-titre du film «Victor Young Perez». Voici en exclusivité la première photo du tournage qui vient de débuter en Israël. Et ses premières impressions.

 
Le quartier de Jaffa à Tel-Aviv connaît une effervescence inhabituelle. Depuis dimanche, le réalisateur Jacques Ouaniche dirige le tournage du film consacré au destin tragique de Victor Young Perez, dans le quartier arabe de la ville israélienne. Plus jeune champion du monde de boxe en 1931, à 20 ans, ce juif tunisien entretient une relation amoureuse avec l’actrice Mireille Balin, la Catherine Deneuve de l’époque.
Sa légende devient un mythe avec sa déportation à Auschwitz, puis son exécution au cours des « marches de la mort », qui suivent l’évacuation partielle du camp d’extermination, le 22 janvier 1945 à Gliwice, en Pologne.

Brahim Asloum interprète le rôle de Victor Young Perez, plus jeune champion du monde de boxe en 1931 puis déporté à Auschwitz.


Le réalisateur est épaté

Brahim Asloum, 33 ans, entame sa carrière d’acteur dans ce formidable rôle-titre. « J’éprouve un plaisir incroyable, je me trouve comme dans un rêve », avoue-t-il. « Après le premier plan, Brahim vient à côté de moi pour observer le résultat dans le moniteur de contrôle, raconte la productrice Nelly Kafsky. Il me demande comment je le trouve. Lorsque je lui dis : Formidable, il me saute au cou pour m’embrasser en me serrant fort. Brahim est un amour. »
De 7h30 à 20h30, l’ancienne icône de la boxe découvre un nouveau métier. L’attente entre chaque prise, la répétition des scènes pour atteindre une forme de perfection, la précision du maquillage, de l’éclairage. Emerveillé, il observe, goûte sans retenue les premiers jours de sa nouvelle vie. « Il m’épate, témoigne le réalisateur. Brahim offre beaucoup de générosité dans son jeu, je le trouve très à l’aise. Personne ne pourra jamais croire qu’il s’agit de son premier rôle. »
« Il règne une ambiance formidable entre nous, raconte l’intéressé. Nous nous comprenons en un clin d’œil. Pouvoir tourner avec des acteurs aussi référencés représente un vrai bonheur. » Patrick Bouchitey campe le rôle de son promoteur de boxe, et l’acteur anglais Bruce Payne celui du commandant du camp d’Auschwitz.

source : leparisien.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire