LE CHAT DE LA STREET T.V.

mercredi 16 janvier 2013

AFRIQUE : Le président du Mali ami de la France est arrivé a son poste après un coup d’État (vidéo)


Interview du lieutenant Amadou Konare, porte parole du "Comité National pour le Redressement de la Démocratie et la restauration de l'État".




Comment est arrivé au pouvoir D.Traoré ?

En janvier 2012, le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), rejoint par le mouvement salafiste Ançar dine, déclenche une insurrection dans le nord du Mali. Le 21 mars 2012, des jeunes militaires maliens, conduits par le capitaine Amadou Haya Sanogo renversent le président de la république Amadou Toumani Touré lors d'un coup d'État. Des sanctions économiques sont prises par la Cédéao. Profitant de la confusion, le MNLA et Ançar dine occupent les trois régions du nord du Mali. Le MNLA proclame unilatéralement l'indépendance de l'Azawad, indépendance non reconnue par la communauté internationale. Le coup d'État est condamné par la communauté internationale dont la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest qui prend des sanctions. À l'issue d'une médiation menée sous l'égide de la Cédéao par le Burkina Faso aboutissant à un accord le 6 avril 2012, le président Amadou Toumani Touré accepte de démissionner et Dioncounda Traoré, président de l'Assemblée nationale devient président de la République par intérim5.

Le 7 avril 2012, Dioncounda Traoré, réfugié au Burkina, rentre à Bamako pour prendre ses fonctions et organiser des élections démocratiques6. Le 8 avril 2012, Amadou Toumani Touré annonce officiellement qu'il démissionne de ses fonctions présidentielles7,8, ouvrant la voie au départ de la junte. Dioncounda Traoré est investi président de la République par intérim le 12 avril et nomme Cheick Modibo Diarra au poste de Premier ministre le 179.
Le 21 mai 2012, il est violemment attaqué par une foule en colère jusque dans son bureau10. Il part se faire soigner en France et regagne son pays le 27 juillet suivant11. Il doit alors travailler à la formation d'un gouvernement d'union nationale.
En décembre 2012, le chef de la junte le capitaine Sanogo exige la démission de Cheick Modibo Diarra. Suite à cette « démission », Dioncounda Traoré nomme Diango Cissoko au poste de Premier ministre.

source : wikipedia.org


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire