LE CHAT DE LA STREET T.V.

samedi 12 janvier 2013

FRANCE : Dimanche 13 janvier énorme manifestation contre le mariage gay

Après des semaines de mobilisation, les opposants au mariage homosexuel se préparaient ce samedi à converger vers par bus, trains spéciaux ou par leurs propres moyens. Les organisateurs de la «Manif pour tous» leur ont donné rendez-vous à 13 heures Place d'Italie, Porte Maillot ou Denfert-Rochereau, direction le Champ-de-Mars.



 
 Combien seront-ils ? La préfecture de police s'attend à gérer l'afflux de 250 000 à 300 000 contestataires, dont de nombreuses familles et 45 chars. Des chiffres qui correspondent à ceux avancés ce samedi par Frigide Barjot, qui est parvenue à fédérer une myriade d'associations. «A 400 000, ce serait un carton», confie un organisateur au «Parisien». Officiellement, aucune instance religieuse n'a appelé à manifester, hormis les protestants évangéliques et l'Union des organisations islamiques de . Etat des lieux de la mobilisation dans les régions.


Dans la région Rhône-Alpes et plus particulièrement depuis , entre 8000 et 10000 manifestants pourraient accompagner l'archevêque Mgr Barbarin, à la pointe du combat contre le projet présidentiel, pour battre le pavé parisien. D'après le journal «le Progrès, un TGV spécial et plus d'une soixantaine de cars sont prévus. En Bourgogne et en Franche-Comté voisines, ce sont 4000 manifestants qui sont annoncés selon le quotidien local.

Dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, deux TGV ont été affrétés. Des milliers de militants rejoindront Paris par leurs propres moyens depuis Marseille et la région de Nice.

Dans le Grand Ouest - notamment depuis la Vendée et la Bretagne - plus de 15 000 personnes prendront place dans 310 cars à destination de la capitale. Rien qu'en Loire-Atlantique, le contingent comprendra au moins 2000 manifestants répartis dans 38 cars d'après les informations de Ouest-France. Dans la région de Rennes, une quarantaine de cars transporteront jusqu'à 5000 personnes, toujours selon Ouest-France.

A partir du Sud-Ouest, un millier de protestataires seront au départ d'un TGV spécial qui passera par Bayonne, Dax et Bordeaux dimanche matin. Les organisateurs locaux tablent sur le double dans les rues parisiennes selon le journal Sud-Ouest. Dans les petites villes de la région, la plupart des manifestants ont choisi l'option voiture pour rallier Paris. 400 manifestants feront du covoiturage jusqu'au coeur de la capitale. A Agen, le collectif Manif pour Tous local a tout de même réservé un car d'une soixantaine de places selon le quotidien.

Dans le Nord, pas moins de 500 cars pourraient être mobilisés afin d'acheminer les militants depuis 50 points de départ. A Saint-Omer par exemple, 120 manifestants grimperont dans des bus afin de rejoindre les cortèges selon la Voix du Nord.

En Alsace et dans l'Est de la France, les comités d'organisation ont battu le rappel avec succès. 14 bus étaient déjà pré-remplis au départ de Strasbourg et de différentes villes du Bas-Rhin selon les Dernières Nouvelles d'Alsace. Selon le journal L'Est Républicain, une dizaine de bus seront au départ depuis Nancy tôt dimanche matin.

Le Centre de la France ne sera pas en reste. La région de Poitiers dépêche une douzaine de bus selon le journal La Nouvelle-République.

Enfin, les manifestants venus du Limousin et de l'Auvergne seront nombreux : cinq cars sont annoncés depuis la Corrèze, terre d'élection de François Hollande et huit pour la Haute-Vienne tandis que 15 cars partiront depuis le Puy-de-Dôme, une autre douzaine pour l'Allier, deux cars et un minibus pour la Haute-Loire selon la Montagne.

source : leparisien.fr



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire