LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 14 janvier 2013

MARIAGE GAY : Le P.S reste " déterminé " a mettre en œuvre ce "progrès historique"


Le gouvernement est "totalement déterminé" à mettre en oeuvre le mariage homosexuel, un "progrès historique", a déclaré lundi sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem. Comme on demandait à la ministre des Droits des femmes, sur Europe 1, s'il y aurait des concessions aux anti-mariage gay au lendemain de leur manifestation massive lui, elle a assuré : "Le gouvernement est totalement déterminé à réaliser cette réforme, ce progrès historique qui n'est pas la victoire d'un camp contre un autre, mais un progrès pour toute la société."
Interrogée sur l'ampleur des cortèges de la veille, Mme Vallaud-Belkacem a répondu : "C'est une manifestation dont nous prenons acte, moi, je suis très respectueuse à l'égard du droit de manifester, fondamental dans notre pays et, en même temps, je suis très respectueuse du droit du Parlement et cette réforme, c'est devant le Parlement qu'elle se discutera, et pas dans la rue."

"Contrevérités"

S'il y a "des inquiétudes, des interrogations à lever parmi une partie des manifestants, nous les lèverons", a promis la ministre. Mais le gouvernement entend aussi faire pièce à certaines "contrevérités", comme supprimer les termes père et mère du Code civil "dont il n'a jamais été question". Mais "à côté des interrogations parfois légitimes, il y a aussi de l'instrumentalisation politique au sein de cette manifestation", a-t-elle accusé, "avec notamment une droite qui a décidé de se mobiliser autour de ce sujet-là pour se renforcer, renouer avec ses troupes".
La porte-parole a objecté aux autorités religieuses : "Ce que nous cherchons à réformer, nous, c'est le droit commun, pas la spiritualité." Le projet vise à "protéger toutes les familles", à favoriser "une égalité réelle, c'est une question de valeurs". Évoquant un des slogans de la manifestation, "un papa, une maman, un enfant", elle a commenté : "Comme si c'était le seul modèle de famille existant possible..." Dimanche, l'Élysée avait parlé de manifestation "consistante" exprimant "une sensibilité qui doit être respectée", mais qui "ne modifie pas pour autant la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi".

source : lepoint.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire