LE CHAT DE LA STREET T.V.

mercredi 16 janvier 2013

PALESTINE : Manque vital en médicaments a Gaza

 IRIB-La maladie est déjà un souci, une angoisse, une souffrance. Dans la bande de Gaza, le manque de médicaments y ajoute beaucoup. Partout dans le monde, le malade a le droit d’avoir des soins et des médicaments. Or, à Gaza, le blocus prive ces malades de leurs droits.
Inimaginable est l’état des malades dans les hôpitaux de la bande de Gaza. Il n’était pas facile pour l’envoyé de notre Centre Palestinien d’Information de voir Mohammed Alyoa souffrir d’insuffisance rénale. Mohammed a besoin d’une dialyse et de médicaments. La dialyse est dure et prend de longues heures. Le malade arrive à peine à supporter cette opération ; sans médicaments, l’opération est très difficile, quasiment impossible. Inhumain.
Le manque de médicaments, ses effets ne sont pas seulement physiques, mais aussi psychologiques. Le malade, comment sera son état lorsqu’il sait qu’il n’aura pas le médicament nécessaire ?
Nous savons que celui qui souffre d’une défaillance rénale souffre de déchets toxiques qui ne quittent pas le corps, ce qui infecte ses différents organes dont le cerveau et l’estomac et met en danger la vie du malade.
Le blocus continue depuis six ans. Plus le blocus dure, plus le manque de médicaments fait de dégâts. Le ministre de la santé a tiré la sonnette d’alarme : 160 sortes de médicaments touchent le fond.

source : french.irib.ir


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire