LE CHAT DE LA STREET T.V.

jeudi 14 février 2013

FRANCE : La biographie cachée de Chalghoumi. L'imam sioniste ?


Ci-dessous le dossier choc révélé par Farid Hannache, le « prête-plume » du livre"Pour l'Islam de France" écrit pour Hassen Chalghoumi afin d'asseoir le projet de domestication des musulmans en France par le pouvoir en place. 

Dans ce dossier, une compilation des nombreuses compromissions et mensonges de Hassen Chalghoumi, mélange grossier du politique et du religieux, appuyé et soutenu par J-C Lagarde.


1.Mosquée de Drancy& Conférence des Imams de France :

Business & trafic de Chalghoumi.

Le vrai imam de la mosquée de Drancy s’appelle cheikh Noureddine, imam d’origine comorienne. Cet imam a succédé à cheikh Houdeyyfa, imam d’origine égyptienne, ancien imam de Drancy depuis la construction de cette mosquée. Mais, parce que cet imam a refusé de suivre Chalghoumi dans son hystérie affairiste et islamophobe, Chalghoumi l’a chassé et dénoncé à la police comme islamiste sans-papier. Alors, il est parti et TOUS les dirigeants de la mosquée ont démissionné. Mais l’honneur de ces hommes pieux, honnêtes et généreux a été sali.

Chalghoumi n’a jamais été imam. Il n y’a aucune photo le montrant prêchant sur le Minbar, la chaire du Vendredi. Pourtant en juin 2009, avec les conseils et le financement du CRIF, il a créé la Conférence des Imams de France. Christine Boutin, l’ancienne ministre sarkozyste du logement, a été réquisitionné pour parrainer cette supercherie. Ce label lucratif pour se remplir les poches et ravir la couronne du représentant de l’islam de France. Cet écran de fumée pour salir, mystifier et embrumer l’image de l’islam, pour couvrir, justifier et enflammer l’islamophobie.
 
C.Boutin, H.Chalghoumi, R.Pasquier (CRIF)



En 3 ans d’exercice, la Conférence des imams de France dont le trésorier a démissionné avec fracas, n’a enregistré aucun adhérent, aucun PV de réunion, mais elle a encaissé plusieurs subventions et soutiens : CRIF : Conseil Représentait des Institutions juives de France. ADL : Anti-diffamation Ligue, un lobby sioniste américain. Bnai Brith : la puissante loge maçonnique juive. Fondation Rothschild, dont le patronyme fait saliver et trembler la finance et la politique. Association France-Israël. UPJF : Union des Patrons des Juifs de France qui lui ont remis en 2011 le Prix de l’Amitié juive après l’avoir remis, l’année précédente, au ministre islamophobe Hortefeux… 

Le couple de la honte Chalghoumi-Hortefeux : pile et face d’une même coupe nauséabonde !

Chalghoumi est donc un faux-imam, non pas parce qu’il n’a appris qu’une partie du Coran, mais parce qu’il le trahit. Même s’il était le fils du fondamentalisme Tabligh, Chalghoumi s’est révélé l’enfant gâté du despotisme du raïs tunisien et de l’affairisme des caïds et des vauriens… adopté par le sionisme parisien. C’est Jacques Attali qui a dit: « la bourgeoisie juive a décidé de financer les imams modérés. » mais c’est un faux-imam qui a raflé la mise !


Mosquée de Drancy : l’autre escroquerie ! 

La mosquée de Drancy est née d’un mensonge animé par des calculs politiciens. Comme l’a révélé Le Parisien dans son article « Quand le maire se félicite d'avoir menti… », le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, a caché aux habitants de se ville et mêmes aux élus de sa mairie le projet et le chantier de la mosquée qu’il était en train de construire. Lagarde a, ainsi, violé la laïcité et trompé les citoyens de Drancy. Officiellement, c’était une salle polyvalente. Une mosquée construite dans le secret, avec une forme architecturale bâtarde (apparence d’un gymnase), avec un emplacement éloigné des regards (entre une voie de chemin de fer et un terrain de foot), sans aucune communication, ne figurant même pas sur les panneaux de signalisation. Une mosquée née et inaugurée dans le plus grand secret, même le journal de la ville s’est gardé d’en parler ! Une mosquée dans l’ombre de Lagarde : érigée pour le servir et dirigée par son serviteur. Chalghoumi, qui tractait pour la campagne de Lagarde, a été parachuté par ce dernier Président de l’association qui dirige cette mosquée.

Le 14 février 2008 (soit un mois avant l’élection municipale), le conseil municipal a voté une convention d’occupation de cette salle entre la commune et l’association culturelle que préside Chalghoumi. Un bail renouvelable en février 2014… soit un mois avant la prochaine élection municipale ! Tout est calcul ! En contrepartie, Chalghoumi roule par Lagarde, et pas seulement pendant les élections ! 

Exemple, en Octobre 2009, Chalghoumi a placardé dans sa mosquée une virulente lettre recommandée adressée à Claude Bartolone pour défendre Lagarde. Extrait : « (…) déclarer et sous-entendre que la mosquée est née dans la nuit, en contrepartie d’un tractage électoral et de la soumission à un de vos adversaires politiques est une grave et néfaste insulte à notre communauté et à notre République. Je ne cesse de lutter contre les extrémistes, alors je suis scandalisé que des politiciens se réclamant de vous et de la laïcité, utilisent le lexique et les méthodes de l’Extrême-Droite. (…) je m’abstiendrai cette fois-ci de porter plainte, mais j’interpelle votre conscience pour interdire à vos collaborateurs de prendre la religion en otage, ou de jouer sur les divisions communautaires pour régler des comptes. (…) »

En profitant des fonds, fonctionnaires et services municipaux de Drancy, des bus aux HLM, de l’imprimerie aux techniciens, Chalghoumi est au service du sarkozyste de Drancy, Lagarde.
Chalghoumi utilise l’argent de la mosquée, l’argent de la mairie de Drancy (des contribuables français) et l’argent des Juifs pour nourrir ses folies de grandeur. Il utilise le titre d’imam pour couvrir ses bassesses. Chalghoumi venait en 2010 à la mosquée dans une Porsche beige. Il ne cesse de voyager et d’inviter beaucoup de monde dans les restaurants chics autour des Champs Elysées.



H.Chalghoumi J.M Lagarde


2.Serviteur de l’ex tyran tunisien Ben Ali, du Député-Maire de Drancy Lagarde  et de l’ex Président français Sarkozy.


Entre Botzaris, siège parisien du parti de l’ex-dictateur Ben Ali, et Carthage, son ex-palais à Tunis, Chalghoumi était un serviteur dévoué et zélé. Il a donné le nom de plusieurs fidèles de la mosquée de Drancy, dénoncés comme intégristes anti-tunisiens, des innocents qui ont eu des problèmes avec la police tunisienne. Il a été mandaté et financé par Sakhr Al-Materi, le gendre du tyran Ben Ali, pour ouvrir une radio islamique en France. En s’affairant pour Ben Ali et Sarkozy, Chalghoumi a tissé des liens avec la belle-famille d’Eric Besson jusqu’ à ce qu’il arrive à se vendre à Tarak Ben Ammar. Avec son jet-privé et sa chaîne Nessma Tv, le milliardaire anti-islamiste a séduit et mis Chalghoumi, le culoté affairiste à la calotte blanche, dans sa poche.

Avec Sarkozy, il a redoublé de servitude. Chalghoumi était un agent d’embrigadement de Sarkozy, il reste une séquelle néfaste du sarkozysme. Il reste une tache de la politique sarkozyste communautariste, clientéliste, électoraliste...  Il a affrété un Bus entre la mosquée de Drancy et le meeting de Villepinte du 11 mars 2012. Dans ce meeting électoraliste, le faux-imam était assis au premier rang et il a été salué par le candidat Sarkozy. A plusieurs reprises, Chalghoumi a appelé à voter Sarkozy dans les médias. Il a organisé plusieurs diners électoralistes dans la mosquée de Drancy et dans lesquels il a traité les socialistes de racistes et véhiculé « les 10 raisons pour que les musulmans ne votent pas Hollande ». C’est Biancarelli, ex chef du pôle politique de l'Elysée, qui lui a dit ce qu’il fallait dire à Mme Le Pen lors de leur rencontre au Grand Journal de Canal+. Les ordinateurs de « sa» mosquée conservent les stigmates et les empreintes de leur utilisation pour la campagne et la propagande sarkozystes. En récompense, Chalghoumi a été reçu pompeusement par Sarkozy dans son bureau à l’Elysée et par Guéant dans son bureau à Beauvau. 

J.M Lagarde, R.Pasquier (CRIF)
Chalghoumi : le 2ème bureau de la politique cynique !

A plusieurs reprises, il a chassé les femmes musulmanes de leur salle de prière pour en faire une salle de réception en honneur à ses invités du CRIF, de l’UMP, de l’Elysée ou de Beauvau. Ainsi, il a organisé, pendant la dernière présidentielle, plusieurs diners en honneur du Préfet Moutouh, bras-droit du Ministre Claude Guéant qui a tenté de lui créer, sur-mesure, un CFCM anti-islamiste pro-sarkosyste (un machin baptisé le CFML : Conseil des Français Musulmans Libres); Préfet Lambert, patron du 93 qui a mis en quarantaine le faux-imam pandant plus d’un an et demi ; Patrick Karam, Monsieur Communautarisme de Sarkozy ; Olivier Biancarelli, Conseiller politique de Sarkozy… Chalghoumi a fait de la mosquée de Drancy un théâtre électoraliste bling-bling, un défilé politicien avec des meetings communautaristes autour de ripailles en réponse aux sirènes clientélistes du sérail…

Après les présidentielles, Chalghoumi a récidivé avec les législatives pour servir le petit Sarkozy : Lagarde. Comme démontré auparavant, Chalghoumi est un agent, électoral ou communautaire, de Lagarde ; surtout, depuis que le seigneur de Drancy lui a offert l’achat et la propriété de la mosquée de Drancy.

D’ailleurs, que sont devenus les chèques et les dons faits par des fidèles et des bienfaiteurs pour acheter cette mosquée (3,3 millions €) ? Ne sont-ils pas détournés pour nourrir le train-de-vie du seigneur de la mosquée de Drancy ? Avec quel argent Chalghoumi paie-t-il son cuisinier personnel ?

Mais il n’ya pas que la carotte pour asservir et assujettir les arrivistes sans foi ni loi. Lagarde, qui a essayé de censurer le livre Pour l’islam de France, n’a pas hésité à utiliser le commissaire de Drancy et des agents des RG pour intimider et embrigader le faux-imam.

Chalghoumi n’a jamais représenté l’islam de France. Il a représenté l’islam de Sarkozy, l’islam de Ben Ali, l’islam de Lagarde… Chalghoumi est au service du Pouvoir en place ; il représente l’islam des Services…[...]


Chalghoumi a attrapé le BHL, ce virus qui sévit dans le microcosme parisien, qui gangrène la République et dont Caroline Fourest est un fulgurant et inquiétant cas clinique : Bobards partout, Haine des autres, Louanges à soi. Chalghoumi n’est pas seulement le nom d’un syndrome de l’islamophobie, mais celui d’une infection morale entretenue par un cancer typiquement français : un clergé composé d’intellectuels faussaires. Alors, d’autres plaies et d’autres visages remplaceront la métastase Chalghoumi, mais la France restera infectée par le BHL.




3.Du djihadisme au sionisme : 

itinéraire d’un marchand de tapis.

H.Chalghoumi, R.Pasquier (CRIF)
La métamorphose de Chalghoumi (pour devenir la star du CRIF) est le résultat de la corbeille de ses gagne-pains qui s’est réduite comme une peau de chagrin. Au-delà de certains boulots comme Grand-frère à la RATP, de certaines ressources comme le RMI, autres allocations sociales ou la sous-location clandestine du sous-sol de son pavillon, Chalghoumi avait 3 ressources financières garanties: l’argent en noir des mosquées, les commissions de son agence de voyage pour le pèlerinage et son salaire de Fedex à l’aéroport de Roissy.

Entre 2004 et 2005, des notes des RG, Renseignements Généraux, dénoncent, comme l’a révélé Le Point et d'autres médias, Chalghoumi comme prédicateur intégriste qui prêche le djihad pour les hommes et le voile intégral pour les femmes. Chalghoumi était un leader du mouvement fondamentaliste Tabligh, il sillonnait les banlieues pour pratiquer le prosélytisme pakistanais. Chalghoumi devait être expulsé par le Ministère de l’Intérieur, mais il sera sauvé par l’intervention de Thami BREZ, ex Président de l’UOIF, vrai imam, avec un vrai DEA en sciences politiques et un vrai cœur. Mais Chalghoumi va le remercier en diabolisant l’UOIF et les Frères Musulmans.


En 2006, Fedex licencie Chalghoumi, lui retire son badge de l’aéroport CDG en écho aux accusations des RG qui le soupçonnaient d’être un recruteur djihadiste et par peur de ses activités de prosélytisme intégriste.


En 2007 les Etats-Unis interdisent leur territoire à Chalghoumi dont le passeport est profané par un tampon rouge. Malgré les mutations et les courbettes de l’ex-intégriste, l’ambassade américaine refuse de lui accorder un visa. Mais peut-être que le tapis rouge que lui a déroulé Tel-Aviv va lui ouvrir les portes de Washington. Les voies de l’odieux sont pénétrables !


En 2007, l’Arabie Saoudite retire à Chalghoumi le visa d’exploitation pour l’organisation des pèlerinages accordé à son agence, Hidaya Caravane. En fait, pendant plusieurs années, plusieurs pèlerins se sont plaints auprès de l’ambassade saoudienne de Paris des arnaques et des abus de Chalghoumi.


En 2008, Chalghoumi se retrouve sans ressources financières. Il a été chassé de la mosquée de Bobigny par les fidèles. Il a été chassé du restaurant la Pizzéria Royal par son ancien associé. Il a été chassé de l’aéroport Roissy Charles De Gaule par Fedex. Il a été chassé du business du hadj par l’Arabie Saoudite.


En 2008, Chalghoumi commence à piocher dans la caisse de la nouvelle mosquée de Drancy qui vient d’ouvrir ses portes. Dénoncé, mais protégé par le Maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, qui le garde malgré les mises-en-gardes des RG et des citoyens drancéens. Alors, plusieurs responsables démissionnent, comme Nabil Maati, l’ancien directeur du projet de la mosquée de Drancy.


En 2009, Chalghoumi « se vend aux sionistes » car la mosquée de Drancy n’avait plus l’argent suffisant pour entretenir son train de vie. En 2009, Chalghoumi se converti au sionisme en plein bombardement de Gaza par les avions de Tsahal. Pendant que des centaines de milliers de Français, de gauche comme de droite, de toutes les religions y compris le judaïsme, manifestaient contre les crimes de l’armée israélienne, Chalghoumi appelle, dans Le Parisien, à interdire les manifestations pro-palestiniennes en France. Jackpot ! Il se fait connaitre immédiatement par les médias et se fait adopter par les mouvements sionistes.



En 2010 : il est la star du diner du CRIF. Il est l’avatar de Hirsi Ali. Il gagne 2 puis 3 policiers SPHP pour se protéger avec une garde prétorienne comme Ben-Ali. Pour faire taire les râleurs ou intimider ses détracteurs comme Rachid Mimouni, l’ancien trésorier cofondateur de la Conférence des Imams de France. L’argent du contribuable français pour financer le Bouclier-Anti-Crachats de Chalghoumi !

Depuis 2011 : il se vend chaque jour plus pour gagner plus et monnayer sa soumission grossière, pour entretenir ses courtisans et ses fêtes… et payer les voyages tunisiens et les repas quotidiens de sa protection policière.

Alors, Israël ouvre son cœur à Chalghoumi au point de croire qu’il est sorti de son ventre ! 

Tel-Aviv déroule le tapis rouge à Chalghoumi et écrase les Palestiniens sous un tapis volant de bombes, sous l’apartheid, la colonisation et les expulsions. 
Tel-Aviv refoule et horrifie des milliers de pacifistes pro-palestiniens, de toutes les nationalités et de toutes les religions… et étreint et glorifie Chalghoumi.
Tel-Aviv écrase et enterre la pacifiste américaine Rachel Corrie sous un bulldozer… et fête et installe Chalghoumi sur un piédestal.  Chalghoumi, c’est une charrue racoleuse d’un certain sionisme… 




4.De l’imam des juifs au donneur de leçons  à la France et à l’Occident. Dixit Chalghoumi sur Radio J et sur RCJ (Radio de la Communauté Juive) :


« Je suis fier qu’on m’appelle l’imam des Juifs ». 
« C’est un honneur pour moi quand les sites islamistes mettent le drapeau d’Israël sur ma mosquée ».
Mais dans les autres médias, c’est un autre Chalghoumi qui coasse sa tristesse et qui hurle sa peur devant ceux qui l’accusent d’être l’imam des juifs.

Qui demande qu’on le protège de ceux qu’il insulte. Combien a couté au contribuable français le menteur Chalghoumi à qui « on » a réquisitionné une centaine de CRS ou gendarmes pendant plusieurs mois et affecté 3 policiers SPHP quotidiennement depuis presque 3 ans.


L’antisémitisme de la serpillière que pratique Chalghoumi

Comme les antisémites classiques tels Le Pen, Chalghoumi pense que les Juifs accumulent l’argent et manipulent la politique et les médias. Mais, Chalghoumi a choisi de vendre sa religion et d’offrir un destin de bourricot pour les Veaux d’or du sionisme (CRIF, Sarkozy…) et pour les vautours de l’islamophobie (G-W Goldnadel, Sammy Ghozlan, le parrain paranoïaque de Chalghoumi et autres manipulateurs démoniaques).


Le Conseiller juif de l’imam :

C’est le titre qu’a accordé Chalghoumi à Bernard Koch en 2008. Un titre aussi stupide qu’abject, car Juif est une confession et non pas une profession. Ce Bernard Koch, [rémunéré avec l’argent de qui] a créé, début 2009, une page de soutien sur facebook aussi mensongère que dangereuse. Dixit : « L'Imam de Drancy, Hassen Chalghoumi fait l'objet d'une véritable « fatwa », un appel au meurtre, de la part d'Imams irresponsables et hostiles aux juifs et à la paix entre Israéliens et Palestiniens. » C’est faux ! Aucun imam, ni en France ni ailleurs, n’a émis de fatwas contre Chalghoumi. 

Extrait du courriel adressé à M Juppé, ex Ministre des Affaire Etrangères: « L’imam de Drancy souhaite vous entretenir sur différents aspects de la vie internationale (Printemps arabe, Iran, conflit israélo-palestinien…) et sur quelques sujets de politique intérieur (l’islam de France et les élections à venir, la place du vivre-ensemble…)


La communauté juive est innocente des bassesses de Chalghoumi

C’est seulement pour des motifs d’enrichissement crapuleux que Chalghoumi a fricassé, à certains lobbys sionistes, un islam casher. C’est seulement Chalghoumi qui doit être passé au karcher. 
Chalghoumi ne doit subir aucune violence. Contrairement à ce qu’il répète, les musulmans de France ne sont dangereux ni pour sa sécurité ni pour celle de la République. Il doit d’abord apprendre à parler avant de donner des leçons à 10 millions de musulmans en France ou à 1300 millions de musulmans dans le monde.
« Dégage ! » est le mot d’ordre que Chalghoumi doit entendre comme l’a fait son ancien maitre Ben Ali. 
La communauté juive ne doit subir aucune offense. L’antisémitisme doit être combattu. Les juifs doivent être respectés et doivent comprendre les musulmans pour qui Chalghoumi est leur filou-félon travesti en Neturei-Karta, un Drumont déguisé en rabbin, en tribun aiguisé par un français massacré à la tronçonneuse. 
« Respect » est le mot d’ordre qui doit prévaloir dans les relations entre les juifs et les musulmans.


Chalghoumi : donneur de leçons aux musulmans et à l’Occident.

2/11/2011, Dixit France soir : « L'imam Hassen Chalghoumi, dont la Conférence représente 80 imams en France [faux ! Elle représente 0 imams], reproche à l'Occident d'être « naïf et trop complaisant vis-à-vis des islamistes ». « Ce qui se passe aujourd'hui dans le monde arabe est très grave. Quand le parti islamiste Ennahda accède au pouvoir en Tunisie, quand quarante pour cent des musulmans de France ont voté pour lui, je suis catastrophé. Je connais le double langage des islamistes, je suis musulman, je suis tunisien... Ces gens-là veulent instaurer la charia, et tout le monde se réjouit ».

France soir 21/1/2011 : Chalghoumi fait la Une avec un titre choc : L’interview qui dérange : Comment les musulmans doivent-ils se comporter en France ? 
Quand Chalghoumi Fait la Une de France soir pour défendre le droit de Charlie-Hebdo de blasphémer le prophète de l’islam, il ne défend pas le droit d’expression mais son obsession d’être face aux caméras ! Il fait tout et n’importe quoi pour qu’on parle de lui ! Au-moins, qu’il réponde à cette question : « pourquoi, M Chalghoumi, aviez-vous installé une caméra dans les toilettes de la mosquée de Drancy ? »





5.De la guerre contre l’islam par les musulmans. Les plaintes policières du mouchard mégalomane,  du pleurnichard mythomane.


Depuis plus de 2 ans, Chalghoumi a déposé une trentaine de plaintes. Excepté une fois, la justice française n’a jamais donné suite à ce Chaplet de plaintes rabâcheuses, à cette diarrhée pleurnicheuse. S’il officiait en Tunisie, il aurait pu mettre la moitié des fidèles de sa mosquée en prison. Sa première plainte, relayée par les médias, a accusé ses détracteurs d’avoir agressé les fidèles et saccagé les meubles de sa mosquée. Dans une autre plainte, il a accusé 2 jeunes musulmans, venus photographier la fameuse Porsch garée dans le jardin de son pavillon, d’être venus pour « kidnapper » ses enfants. Mais il a déserté leurs procès, malgré la dangerosité de cette accusation, malgré sa convocation par le tribunal de Bobigny à plusieurs reprises. Le mensonge et la lâcheté vont de pair chez celui qui n’hésite pas à vendre sa religion, sa famille, son honneur pour la légion d’honneur médiatique. Dans sa fameuse interview dans Le Parisien, voici les deux phrases qui résument sa vision & sa mission : « La burqa est une prison pour les femmes, un outil de domination sexiste et d'embrigadement islamiste.»  & « Personnellement, mes trois filles vont à la piscine.»  Sa raison d’être : s’auto-encenser et diaboliser l’ensemble de la communauté musulmane ; s’auto-glorifier et accuser les AUTRES musulmans d’être violents, intégristes, dangereux…
 

Les clichés néocolonialistes de certains journalistes.

Ainsi, Libération a consacré, le jour du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, le lendemain de l’équipée israélienne du nouvel ami de Lévy-Willard, un article biographique et hagiographique à ce Chalghoumi sanctifié car « menacé » et auréolé du titre « L’imam des lumières ». Sacré Gandhi ou le «Don Quichotte de l’islam », il y déclare : «j’essaie de faire un pont entre les peuples.» Rien que ça ! Cet article ressuscite les clichés et les mensonges d’il y a 2 ans et qu’on peut résumer en 2 mots d’ordre ou en 2 titres : Marianne : « un imam en lutte contre l'islam sombre ». JSS : « 50 fanatiques du terrorisme palestinien dispersés à Drancy ».

Dans ce portrait, Chalghoumi déclare pour relativiser le fait que sa femme soit voilée : « Elle était voilée quand je l’ai rencontrée, mais ma mère, mes sœurs, ma fille de 14 ans, ne sont pas voilées. » Mensonges et mesquinerie… « Dévoiler » sa mère, mentir sur sa propre mère, abuser d’elle et des Français pour plaire, pour enjoliver son autoportrait parisien, quel culot! Puis, Chalghoumi n’a qu’une sœur. Elle est voilée. Et contrairement à lui, c’est une vraie lumière : elle est une grande chercheuse universitaire au Canada. Mais en France, quand il s’agit des musulmans, on cherche des incultes pour représenter le culte, du charbon pour représenter les Lumières, pour illuminer le mépris et allumer la haine…Ou prépare-t-on une nouvelle guerre contre le voile par des journalistes qui utilisent la femme musulmane comme champs de croisade ? Dans la même veine du rapport mensonger sur les «70 000 adolescentes victimes des mariages forcés en France » édité par le HCI, Haut Conseil à l’Intégration que présidait Blandine Kriegel, et du bidonnage de l’affaire Bintou par Le Point ? L’article de Lévy pour Libération est digne de l’idéologie des Bureaux arabes ou du journal L'Écho d'Alger avant l’indépendance de l’Algérie !


De Lahore à Tel-Aviv.

Il y a plus de 10 ans, après son arrestation par la police de Ben Ali, Chalghoumi, l’islamiste d’Ennahda a fui la Tunisie pour Damas puis Lahore. Il a passé 3 ans dans les madrasas du Pakistan. 
Il y a 3 ans, Chalghoumi l’intégriste est devenu un affairiste sioniste !
Il est devenu le musulman modèle des islamophobes.
Il y a plusieurs mois,  Chalghoumi a été qualifié par BHL « Honneur de l’Islam »
et par Finkielkraut « Prophète de la paix ».
Il y a quelques semaines, Chalghoumi a été parachuté intellectuel en Israël.
On l’a présenté comme le représentant des imams français.
Netanyahou devrait créer un Prix Nobel de la bougnoulerie et de la traitrise. 
Il y a quelques jours, Chalghoumi a annoncé la création d’un Institut de formation des Imams
et pourquoi ne pas créer une école par un prêtre pédophile ?
Il y a une évidence : ce pitre représente le pire de la servilité et de la médiocrité.






6.Islam & Chalghoumi : des hypocrisies explosives.


F.Hannache
Dans son livre « Islam & Sarkozy : des hypocrisies explosives » (www.sarkozyislam.fr), l’ancien nègre et conseiller de Chalghoumi, Farid Hannache, qui se dit repenti et qui m’a beaucoup aidée dans cette enquête, dévoile et détaille l’arnaque Chalghoumi. 

Exemples :
Simulation d’agression par l’intendant de la mosquée (ancien vendeur de beignets imposé par Lagarde). Dates des meetings et diners organisés à l’intérieur de la mosquée pour honorer les conseillers de Sarkozy ou Guéant. Relation d’otage ou de supplétif avec 2 officiers des RG (STR 93). Recrutement par Le Cherche Midi pour lui faire écrire un livre contre le fascisme vert intitulé « Je suis Imam, j’aime la République et je rejette les extrémistes »


L’alibi islamiste.
[...] Chalghoumi a fait son beurre avec la Shoah puis la burqa. En 4 ans, il est passé du statut « intégriste sous mandat d’expulsion » au statut « victime des islamistes ». Chalghoumi a bien digéré la devise de Fadéla Amara : « pour faire la Une de la presse, pour être une maîtresse de la désinformation politique et des honneurs médiatiques, il suffit de devenir une traitresse de l’islam et une prêtresse des croisades journalistiques». Il suffit d’accuser des musulmans de violence et d’obscurantisme ! En 2009, après avoir appelé à interdire les manifestations pro-palestiniennes pendant les bombardements de Gaza, il a prétendu que sa maison a été saccagée et sa voiture brulée. Faux ! En 2010, après avoir soutenu la loi pour interdire le voile intégral, il s’est inventé une agression contre sa personne à l’intérieur de sa mosquée. Faux ! Il n’y était même pas. Il était à la mairie du riche 16ème arrondissement une réception de l’UPJF (Union des Patrons Juifs de France avec Claude Goasguen, Président du groupe d'amitié France-Israël à l'Assemblée Nationale.
Plusieurs médias ont démontré les mensonges de Chalghoumi, comme ces deux articles sur le site internet de TF1 : « Drancy : l'imam anti-burqa s'est-il vraiment fait agresser ? » et « Agression de l'imam anti-burqa : la vidéo qui sème le doute ». Mais, l’article de Caroline Fourest « L’imam sacrifié » l’a blanchi et l’a sanctifié. L’honnêteté des journalistes ne font pas le poids devant la mauvaise foi de la Fourest, la serial-menteuse du maccarthysme islamophobe. L’escroquerie Chalghoumi va finir, probablement, en cendres, mais le four reste. Cette machine de désinformation et de gesticulation qui veut chauffer l’opinion publique contre l’islam et brûler le vivre-ensemble.
Hopital de Gaza pendant les attaques israéliennes en 2012

Marche contre l’islam radical avec les racistes néofascistes de Riposte laïque :

Encensé par les plumes islamophobes de la Sarkozy, Rioufol, Del Val et le Philippe Val, cette caricature des doubles-discours; encensé par la LDG, Ligue de Défense Juive, ce groupuscule fascisioniste interdit en Israël et aux Etats-Unis et autorisé en France (compromission insensée ); Chalghoumi, dans le cadre de son travail pour la campagne de Sarkozy devait organiser une Marche contre l’islam radical. C’est-à-dire une marche contre une partie du Coran et de la Souna jugée, par les nouveaux dieux de Chalghoumi, radicale ou extrémiste! Cette marche devait avoir lieu la veille du 1er tour des présidentielles, reportée à la veille du 2ème tour, elle sera un minuscule et ridicule rassemblement sur les marches de la Bastille : une cinquantaine de personnes, dont la moitié était des élus de l’UMP ou des représentants de la communauté juive. Ce qui preuve que Chalghoumi, qui y porta le drapeau tricolore comme une étoile jaune, ne représente rien.


 Pire, cette manifestation prouve que Chalghoumi représente le néant ! Puisqu’il voulait organiser cette marche contre l’islam « radical » avec les racistes de Riposte Laïquedont le site internet a loué et glorifié Chalghoumi, avant que la LICRA n’interdise leur participation. Chalghoumi a ainsi travaillé et fait rentrer dans la mosquée de Drancy les néofascistes de Riposte Laïque qui veulent interdire le coran en France et qui qualifient le Prophète Mohammed de pédophile criminel de guerre ! La haine, est-elle le business de Chalghoumi ?
 La suite : mejliss.com


A lire aussi :
- FRANCE : Chalghoumi, Fourest, franc-maçonnerie et UMP tous réunis pour changer l'Islam ?

REMARQUE :
Sans oublié que monsieur Chalghoumi était le représentant d'une mosquée ou une caméra était cachée dans la salle d'ablution des hommes.
H.H. Stv



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire