LE CHAT DE LA STREET T.V.

mercredi 27 février 2013

FRANCE : «Repose en paix, en enfer» Le vrai visage de la Ligue de Défense Juive

Parfois critiqué pour ses rapports avec des milieux très critiques à l’égard de la politique israélienne, l’ancien résistant, qui avait été déporté à Buchenwald à la fin de la deuxième guerre, se voit qualifié d’«antisémite» sur le statut de la LDJ Paris.


Le mouvement, réputé pour sa radicalité, s’est ainsi fendu d’un «champagne» et d’un «Repose en paix, en enfer» concernant l’ancien militant. Ses commentaires font l’objet de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.
Contactée plus tôt dans la journée, et sans que les commentaires de la LDJ n’aient été évoqués, l’organisation de lutte contre l’antisémitisme « CICAD », basée à Genève, avait déclaré qu’il était hors de question de se réjouir de la mort de quelqu’un. Cela n’empêchait pas son secrétaire général, Johanne Gurfinkiel, de rappeler un certain nombre de «dérapages» de Stéphane Hessel, sur la question israélo-palestinienne.
La page de la LDJ Paris vient de disparaître en début d’après-midi. 
source : lematin.ch


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire