LE CHAT DE LA STREET T.V.

vendredi 15 février 2013

ISRAËL : Le prisonnier X était un ex agent du mossad qui devait faire des révélations ?


La presse israélienne et internationale s'est emparée du dossier du "prisonnier X", ce détenu retrouvé pendu dans sa cellule fin 2010, dont l'identité était inconnue. Après qu'un journal australien a révélé qu'il s'agissait en fait d'un agent du Mossad, les services secrets israéliens, la presse évoque la possibilité de révélations gênantes sur l'utilisation de passeports australiens par le Mossad, que cet agent s'apprêtait à faire.

Le "prisonnier X" serait en réalité Ben Zygier, qui s'apprêtait à faire des révélations gênantes
  
L'affaire du "prisonnier X" pourrait être liée à une autre affaire : celle des passeports étrangers utilisés par le Mossad. Selon un ancien agent des services secrets australiens, Warren Reed, Ben Zygier, jusqu'alors connu sous le nom de "prisonnier X", pourrait avoir été emprisonné parce qu'il s'apprêtait à faire des révélations dans le cadre de cette affaire.
Depuis trois jours, les médias internationaux se sont emparés de cette affaire du "prisonnier X", un homme retrouvé pendu en décembre 2010 dans sa cellule de la prison Ayalon, au sud de Tel-Aviv, sans identité. La télévision australienne ABC a révélé mardi que ce mystérieux prisonnier était un juif australien âgé de 34 ans, Ben Zygier, membre du Mossad. Malgré une censure voulue par le gouvernement de Benyamin Netanyahu, la presse israélienne a pris le parti de révéler l'identité du "prisonnier X".

Les passeports australiens, un "faux drapeau"

Aussi le quotidien Sydney Morning Herald, citant Warren Reed, a-t-il révélé que si Zygier a été emprisonné, c'est "parce qu'il s'apprêtait à sonner l'alarme" sur un sujet sensible pour les relations entre Israël et l'Australie. En janvier 2010, après l'assassinat d'un chef militaire du Hamas à Dubaï, la police dubaïote a accusé le Mossad d'être à l'origine du meurtre, et les membres des services secrets d'être dotés de passeports étrangers, notamment australiens, provoquant la colère du gouvernement australien.
Un ancien agent du Mossad, Victor Ostrovsky, avait affirmé au moment de l'affaire qu'Israël utilisait souvent de faux passeports israéliens pour ses agents. Le Mossad utiliserait ainsi un "faux drapeau" selon Ostrovsky : "vous prétendez appartenir à un pays qui est perçu comme moins belligérant envers les pays où vous voulez recruter". Zygier aurait été arrêté en février 2010, soit quelques semaines seulement après les faits. Ce qui appuie la thèse d'un lien entre les deux affaires. 

source : franceinfo.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire