LE CHAT DE LA STREET T.V.

samedi 9 février 2013

NÉGROPHOBIE : Insulté de "sale nègre" par la police la justice classe sans suite ? (vidéo)

Une femme insulte et menace un automobiliste, qui filme la scène (voir la vidéo ci-dessous). Le parquet classe sans suite car il a d’“autres priorités” 




BRUXELLES : Le parquet de Bruxelles a classé sans suite un dossier de roulage de juillet 2011 dans lequel un Bruxellois d’origine africaine se fait notamment traiter de “Sale nègre” .
Le dossier a été classé sans suite bien que toute la scène, y compris les insultes racistes, ait été filmée et que la vidéo ait été remise comme preuve à la police. Le parquet a motivé le classement sans suite par le fait qu’il a d’autres priorités” . Hier après midi, le parquet indique que le dossier est “aux archives” .
Après un accident place Stéphanie à Bruxelles, une femme a pu traiter en public un Togolais de “Sale nègre”. La scène a été filmée de long en large et bien que la vidéo soit en possession de la justice, le parquet a décidé qu’il ne poursuivrait pas l’auteur devant le tribunal correctionnel : il y a d’“autres priorités”.
En outre, à cause du classement sans suite, l’automobiliste – traité de “Sale nègre” et dont la voiture avait été emboutie, ce qui le rend a priori victime – a été condamné, la semaine passée, par le tribunal civil de Bruxelles, à supporter les dégâts matériels subis par sa voiture. La facture est de 4.000 euros.
La vidéo du possible délit de fuite et des insultes racistes se trouve depuis ce matin sur dh.be. Elle a été filmée par M. Ahadji. Sa voiture vient d’être emboutie. On entend le Togolais et on le voit se faire traiter, par une femme, de “Nègre. Tu es niqué. J’ai gagné. Sale nègre.”
Le véhicule l’ayant embouti est filmé. On le voit manœuvrer entre les potelets et s’en aller sans attendre la police ni qu’un constat ait été dressé. Le Togolais est ensuite insulté par la passagère descendue de voiture. Celle-ci est reconnaissable de même que l’immatriculation du véhicule. Aucune excuse : l’image est de bonne qualité. 
Selon M. Ahadji, la femme avait déclaré juste après l’accident qu’elle était policière à Ixelles. Elle aurait téléphoné devant lui à la police et obtenu pour réponse qu’une patrouille se déplacerait mais pas avant deux heures d’attente.
Elle aurait alors décidé de ne pas patienter. M. Ahadji se met à filmer. Il filme le véhicule tamponneur qui manœuvre difficilement entre les potelets.
Pour aider, la passagère sort et bloque la circulation sur le boulevard de Waterloo. Elle montre à ce moment une habileté et une autorité qui peuvent faire penser qu’elle est effectivement policière. Et elle traite de “Sale nègre” M. Ahadji.
Ce dernier, imperturbable, continue de filmer. La vidéo fut déposée quinze jours plus tard au commissariat par M. Ahadji qui fut entendu deux fois et dit s’être plaint des insultes et avoir déposé comme preuve la vidéo.
Le Togolais de 46 ans a aussi écrit aux bourgmestre de Bruxelles et Ixelles. Les deux lui ont fait part de leur consternation, celui d’Ixelles parlant d’un comportement encore plus inacceptable qu’il émanerait d’un policier.
Le bourgmestre promet des sanctions si les faits sont avérés. Il ajoute que ceux-ci sont sous enquête au Contrôle interne : M. Ahadji n’a plus jamais entendu parler de rien.
Marié, père de trois enfants, M. Gustav Ahadji est belge depuis 25 ans. Son avocat Hamid El Abouti annonce le dépôt d’une plainte pour racisme, chez le juge d’instruction, avec constitution de partie civile.



source : dhnet.be




Rejoignez la page Street Télé Virtuelle sur Facebook



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire