LE CHAT DE LA STREET T.V.

lundi 4 mars 2013

ITALIE : L'ex-comique devenu homme politique Beppe Grillo travail pour un nouvel ordre mondial (vidéos)

Le tsunami politique de Beppe Grillo est aussi l’oeuvre du mystérieux co-fondateur  du mouvement : Gianroberto Casaleggio. Ce guru a développé la stratégie et l’idéologie qui a fait leur succès aux dernières élections.
 

“ Soit c’est un génie, soit c’est un fou !” Quand Beppe Grillo rencontre pour la première fois Gianroberto Casaleggio, en 2004, le comique ne reste pas indiffèrent. Quelques mois plus tard, ils fondent ensemble le blog de Grillo, point de départ du mouvement 5 étoiles, qui vient bousculer la classe politique italienne en raflant  25% de la chambre des députés.

Qui est Gianroberto Casaleggio ?
 
 

Le guru du mouvement se montre rarement et parle peu. Sa dernière apparition remonte à la clôture à Rome du “tsunami tour”, la campagne de Beppe Grillo. Caché derrière ses longs cheveux gris et ses lunettes rondes, il cultive cette image mystérieuse.



 Casaleggio dirige une boite de conseil en stratégie digitale qui porte son nom. Roi du marketing viral, idéologue du net, il est l’éminence grise de la communication, mais aussi de l’idéologie du mouvement politique. Il construit depuis des années la conscience collective des militants.

En 2011, il publie avec Beppe Grillo, un livre intitulé "Nous sommes en guerre". Pour une nouvelle politique. Il y explique qu’internet doit créer chez les citoyens un fort sens de la participation. Mais le réseau ne doit pas se limiter à des outils. C’est une réalité en soi un nouveau monde, fondé exclusivement sur la vérité, puisque presque tout est vérifiable en ligne.

Tout part donc de la révolution des media. Le “monde de Promethée” comme présenté dans cette video, en anglais, publiée sur youtube par son entreprise. Elle nous projette en 2051. L’avatar de l’écrivain américain Philip Dick raconte au vieux monde de quoi sera fait le futur. Le message commence par "L’homme est Dieu. Il est partout, il est tout le monde, il connaît tout".




Dans une deuxième vidéo, une voix féminine explique, en anglais, qu’en 2054, le premier gouvernement mondiale sera élu. Il s’appelle Gaia, il est issu d’une guerre mondial entre l’Ouest, où règne la démocratie directe, grâce à un web libre, contre le bloc Russie-Chine- Moyen Orient, dictatures orweliennes qui s’appuient sur le net pour contrôler leurs populations.




Réseau, transparence, participation : le but ultime est de créer cette structure collective capable de prendre des décisions sans limites idéologiques, dans une sorte de démocratie directe parfaite.

La première mise en application de ce système, qui s’appuie sur la force du net, celle du nombre, montre les limites du système. Les primaires en ligne du mouvement ont rassemblées moins de 100 000 votes. Par comparaison, le Parti Démocrate, de centre gauche, a comptabilisé 3 millions de votes pour des primaires off line et payantes.

Certains élus ont été choisi avec une centaine de votes. Aujourd’hui, ils sont 109 députés et 54 sénateurs. A quelques jours de la rentrée parlementaire, le 15 mars, ils sont pour la plupart injoignables et évitent les médias comme la peste. Le mouvement qui prône la transparence n’en est pas à une contradiction près. 

source : lefigaro.fr





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire