LE CHAT DE LA STREET T.V.

samedi 16 mars 2013

SIONISME : La Bulgarie expulse 3 membres du Hamas sous la pression israélienne


Trois députés du Hamas, qui effectuaient une visite sans précédent dans un pays de l’Union européenne, ont été expulsés hier matin de Bulgarie, a annoncé l’organisateur de cette visite, Mohd Abuasi, président d’une ONG basée à Sofia. « Des agents du service de sécurité bulgare DANS sont entrés hier matin dans les chambres d’hôtel des trois députés et les ont conduits à l’aéroport. Les députés ont quitté Sofia pour Istanbul à 10h00 », a précisé M. Abuasi.

Les trois députés étaient arrivés à Sofia le 13 février, munis de visas d’un mois, invités par le Centre d’études du Moyen-Orient pour participer à une conférence sur le Moyen-Orient dans la capitale bulgare. La DANS a confirmé plus tard dans un communiqué que « quatre Palestiniens » dont les trois députés avaient été expulsés, car ils « créaient une menace sérieuse à la sécurité nationale ». Selon Mohd Abuasi, « les agents de la DANS ont expliqué aux députés qu’ils devaient partir en raison d’une forte pression politique exercée sur la Bulgarie par Israël ».
À Gaza, le gouvernement Hamas qui contrôle l’enclave palestinienne a « dénoncé un comportement qui reflète l’ampleur (...) des pressions sionistes », selon son porte-parole Taher el-Nounou. Pour le chef du gouvernement Hamas, Ismaïl Haniyeh, il s’agit d’« une agression contre l’immunité parlementaire convenue internationalement ». Pour sa part, le président adjoint du Conseil législatif palestinien Ahmad Bahr a dénoncé « un comportement politique irresponsable, qui constitue une soumission flagrante aux pressions sionistes et une insulte au peuple palestinien », et exigé du gouvernement bulgare « des excuses immédiates ».
Riyad el-Malki
La Bulgarie avait pris jeudi ses distances à l’égard de cette visite. Le ministre bulgare des Affaires étrangères Nikolay Mladenov s’était entretenu au téléphone avec son homologue palestinien Riyad el-Malki, l’informant que les trois députés ne seraient pas reçus par des représentants gouvernementaux.

Cette visite intervenait alors que la Bulgarie a publiquement mis en cause le Hezbollah, proche de l’Iran et qui soutient le Hamas, dans l’attentat anti-israélien commis le 18 juillet 2012 à l’aéroport bulgare de Burgas (six morts, cinq Israéliens et un Bulgare).

(Source : AFP) 
source : lorientlejour.com





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire