LE CHAT DE LA STREET T.V.

jeudi 14 mars 2013

SYRIE : La France n'exclut pas de livrer des armes à la rébellion a affirmé François Hollande (vidéo)


À la veille des deux ans de la révolte contre Bachar el-Assad en Syrie, la France est prête à "prendre ses responsabilités" et n'exclut pas de livrer des armes à l'opposition syrienne, si elle ne parvient pas à convaincre ses partenaires européens, a affirmé jeudi François Hollande : "Nous avons comme objectif de convaincre nos partenaires à la fin du mois de mai, et si possible avant. Nous allons employer notre sens de la diplomatie. Si d'aventure, il devait y avoir un blocage d'un ou deux pays, alors la France, elle, prendrait ses responsabilités", a déclaré le chef de l'État, au cours d'une conférence de presse à l'issue de la première journée du sommet européen à Bruxelles.
Les 27 ont décidé fin février de proroger les sanctions contre la Syrie, dont l'embargo sur les armes, pour trois mois jusqu'à la fin du mois de mai. Ils ont toutefois levé les restrictions sur la fourniture d'équipements non létaux et sur l'assistance technique "pour aider l'opposition et protéger les civils". 
(...)

Couple franco-britannique

Plus tôt dans la journée, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait évoqué cette livraison d'armes, aux côtés du Royaume-Uni : la France et la Grande-Bretagne demandent "aux Européens, maintenant, de lever l'embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre", a-t-il déclaré à la radio France Info. À défaut de l'unanimité requise à l'Union européenne pour lever cette mesure, Paris et Londres prendront la décision de livrer des armes, car la France "est une nation souveraine", a précisé le ministre. Mardi, le Premier ministre britannique David Cameron avait déjà indiqué que son pays pourrait se désolidariser de l'embargo de l'UE en cours, en fournissant des armes à l'opposition syrienne pour lutter contre le président Bachar el-Assad.
La prochaine réunion de l'Union européenne sur l'examen de l'embargo sur les armes à destination de la Syrie est prévue fin mai. Laurent Fabius a toutefois indiqué jeudi que Paris et Londres allaient demander que cet examen ait lieu plus tôt. "Il faut aller très vite" et "nous allons demander avec les Britanniques que la réunion (...) soit avancée", a-t-il dit, n'excluant pas qu'elle intervienne avant fin mars. "On ne peut pas accepter qu'il y ait ce déséquilibre actuel avec d'un côté l'Iran et la Russie qui livrent des armes à Bachar et de l'autre des résistants qui ne peuvent pas se défendre", a fait valoir Laurent Fabius.

Extrait article : lepoint.fr


REMARQUE : 
Le ministre des Affaires étrangères, pro israélien Laurent Fabius a annoncé que la France accompagnée de l'Angleterre allait demander a l'Union européenne d'avancer sa réunion sur le "problème" syrien et lever l'interdiction d'apporter des armes aux rebelles.  Ce que ne dit pas cet article du point c'est que cette guerre contre la Syrie n'est pas une pseudo défense des droits de l'Homme car si il aurait vraiment s’agit de cela pourquoi ne pas aider les peuples qui meurent de faim ? Eux aussi leurs cas sont urgents non ? Et eux l'aide peut leur être apporté sans avoir a faire la guerre. Mais ce que veulent ces hommes politiques c'est écraser un parti qu'ils ont mis en place pour placer des hommes qui se disent défendre l'Islam mais qui en réalité, le comportement des gouvernements français et anglais le démontre, ne fond que travailler pour ces mêmes hommes qui guident et dirigent ces pseudos rebelles (voir la vidéo ci-dessous qui démontre l'implication sioniste dans le conflit en Syrie). Tous cela pour arriver dans quelques dizaines d'années a deux bloques l'un "occidental-capitaliste-libertaire" et de l'autre un bloque "communisto-islamico-fascite" comme nous l'explique Jacques Attali sur Arté (voir vidéo ICI). Nous savons que le gouvernement américain représenter par John Kerry a affirmé sont aide a la rebellion syrienne.
H.H. S.tv
 Laurent Fabius le 14 mars 2013 surFrance Info





Soutien inconditionnel d'Israël a la rébellion syrienne.



A lire aussi :









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire